La pénicilline : la molécule qui a changé le monde !

Il y a 70 ans, une poudre brunâtre avait sauvé la vie d’une jeune femme. Cette dernière, hospitalisée pour fausse couche compliquée, était sur le seuil de la mort. Cette poudre était de la pénicilline. Depuis, ce médicament miracle n’a cessé de repêcher des patients qu’on croyait mourants.

La pénicilline figure parmi les incontournables des antibiotiques. Utilisée pour traiter moult états infectieux, elle mérite un petit tour pour mieux comprendre cette substance miracle.

Historique

C’est à Alexandre Fleming et précisément en septembre 1928 que l’on doit la toute première découverte de cette molécule. La pénicilline doit son nom à un champignon, le « Penicillium Notatum ». La pénicilline y est naturellement produite.

Au début des années 1940, un pharmacologiste et un biochimiste anglais reprennent les travaux de Fleming et réalisent des expérimentations à plus grande échelle dans le but d’extraire des quantités plus importantes de pénicilline. D’abord essayés sur des souris infectés par une bactérie appelé le Streptocoque, les premières tentatives sur l’homme commencèrent en 1941, et là les résultats étaient spectaculaires. Désormais, on pouvait guérir rapidement et efficacement des infections considérées jusque là mortelles.

Après les essais, c’était au tour de la production à grande échelle de la pénicilline qui posait problème, car c’était la seconde guerre mondiale qui battait son plein et la priorité du ravitaillement médicamenteux s’orientait vers les officiers de l’armée des alliés (France, Royaume-Uni et Etats-Unis). C’est à ce moment que les grandes boîtes pharmaceutiques américaines dont Pfizer et Merck s’associèrent au projet et s’approprièrent la production en quantités phénoménales de la pénicilline.

Depuis, la pénicilline a évolué et d’autres antibiotiques ont vu le jour permettant ainsi de guérir des infections sévères. Parallèlement à cette évolution, c’est le problème de la résistance à ces antibiotiques et de l’apparition de bactéries rebelles qui occupe le devant de la scène actuellement. Cette antibiorésistance est favorisée principalement par l’automédication.

Indications et contre-indications

Les principales indications des pénicillines sont les otites, les sinusites, les infections respiratoires, les infections urinaires et les infections stomatologiques. La posologie et le mode d’administration sont prescrits par le médecin traitant. L’allergie à la pénicilline est la principale contre-indication. Insistons sur le fait que toute personne qui se connaît allergique à la pénicilline devrait systématiquement le signaler avant toute médication. En cas de première administration de cette molécule, la proximité d’une équipe médicale et de l’appareillage approprié en cas de malaise est impérative.

 

E.K.L

 

 

 

 

La pénicilline fut réellement découverte en 1896 par Ernest Duchesne, un étudiant en médecine âgé de 21 ans, mais son travail fut oublié jusqu’à ce que la pénicilline soit redécouverte par Fleming en septembre 1928.