Allez-vous vacciner votre enfant ? Attention, ça peut être dangereux. Demandez avis à votre médecin !

Rotarix et RotateqLes vaccins Rotarix des laboratoires GSK et RotaTeq des laboratoires Sanofi Pasteur MSD sont deux vaccins oraux indiqués aux nourrissons à partir de l’âge de six semaines, pour la prévention des gastro-entérites causées par des infections à rotavirus.  En Europe, ils sont autorisés depuis 2006, et commercialisés en France depuis le mois de Mai de la même année.

En Tunisie, seul  le Rotarix a obtenu l’AMM en 2008 et est commercialisé depuis cette date.

Le rotavirus appartient à la famille des Reoviridae et serait la première cause de diarrhée aiguë sévère du jeune enfant dans le monde.

Ces deux vaccins font actuellement beaucoup parler d’eux, et ce, suite à la sonnette d’alarme qu’a tiré dernièrement l’ANSM, l’Agence Nationale Française de Sécurité du Médicament qui a publié sur son site un rapport notant que : « Depuis le début de la commercialisation en France de ces deux vaccins et jusqu’au 31 octobre 2014, sur plus d’un million de doses qui ont été distribuées, 508 notifications d’effets indésirables médicalement confirmées, dont 201 graves, ont été recueillies et analysées ».

« Parmi les observations graves, 47 cas d’invaginations intestinales aigues, survenues dans le mois suivant la vaccination, ont été rapportées et dont quelques-unes d’évolution fatale. L’invagination intestinale aigue est un type d’effet indésirable qui, bien que considéré comme très rare (moins de 1 cas sur 10 000 vaccinés), nécessite, de par sa gravité, une prise en charge immédiate, dès les premiers signes cliniques ».

Représentant une urgence chirurgicale, l’invagination intestinale est décrite comme la pénétration d’une partie de l’intestin dans une autre partie du même  intestin. Elle pourrait causer le décès du bébé dans les 2 jours qui suivent son apparition, si elle n’est pas rapidement prise en charge.

Rappelons que le Rotateq est un vaccin dit pentavalent : il comprend 5 souches différentes du virus (P, G1, G2, G3, G4) combinées dans le vaccin. Lors des études réalisées auparavant, les effets indésirables observés avec ce vaccin et avec le placebo ont été comparables, comprenant : fièvre, fatigue, irritabilité, perte d’appétit, diarrhée, vomissements, régurgitations et  ballonnements.

Quant au Rotarix, c’est un vaccin monovalent, qui ne contient qu’une souche de rotavirus (de type G1).

B.H.S