Une photothérapie prometteuse pour traiter la sclérose en plaque

sante-tunisie-photothérapie

 

 La sclérose en plaque cause une paralysie qui s’installe progressivement en détruisant les cellules nerveuses et celles de la moelle épinière. Cette pathologie affecte l’ensemble du système nerveux touchant par exemple le nerf optique et pouvant conduire à la cécité.

 

Des scientifiques de l’université de Wisconsin-Milwaukee spécialistes de l’étude de la réponse immunitaire dans la sclérose en plaques ont essayé de tester l’effet d’une lumière dite proche infrarouge.

 

Pr. Jeri-Anne et Pr. Janis Eells ont utilisé la thérapie à la lumière proche de l’infrarouge sur des souris de laboratoire ayant des symptômes similaires à ceux causés par la sclérose en plaques. L’expérience a été refaite à plusieurs reprises et les chercheuses ont noté qu’à certaines doses d’exposition à ce type de lumière, les animaux ont pu récupérer. En poussant la recherche, elles ont pu déceler le mécanisme permettant à cette lumière d’avoir un effet. Elle agit au niveau de la mitochondrie et plus précisément une enzyme dite Cytochrome C oxydase qui stimule la réparation cellulaire.

 

Ces découvertes, annonce l’équipe de chercheurs, est prometteuse sur plusieurs niveaux. Elle ouvre une nouvelle voie pour la recherche thérapeutique en matière de sclérose en plaques mais aussi de toute pathologie liée à un endommagement mitochondrial. Les mitochondries altérées, d’une façon générale, libèrent plus de radicaux libres, qui eux jouent un rôle clé dans le vieillissement cellulaire et le cancer.

Etude publiée au Journal PLoS ONE.

 

A.K.H