Le spiromètre

Le spiromètre

Un instrument permettant de réaliser une spirométrie. La spirométrie est le test mesurant les volumes pulmonaires. C’est un test important en pneumologie. Pour simplifier, la spirométrie mesure et évalue la respiration. L’instrument permet de mesurer les volumes d’air mobilisés lors des mouvements respiratoires. Cela permet de déceler un certains nombres de troubles ventilatoires d’origine pulmonaire pure ou rentrant dans le cadre d’exploration d’une maladie générale.

Le patient place le transducteur de l’appareil dans la bouche et respire normalement au début puis selon les directifs du réalisateur de l’examen. Le patient doit faire des inspirations et expirations profondes et forcées. L’examinateur lui demande de répéter plusieurs fois pour s’assurer une plus grande fiabilité. Il faut prendre le poids et la taille du patient et inscrire sa race et son sexe pour pouvoir comparer son examen aux valeurs de référence.

Parmi les volumes les plus importants à mesurer et à interpréter par cet examen on cite : le volume courant, la capacité vitale, le volume de réserve inspiratoire et le volume de réserve expiratoire.

Le volume courant par exemple est le volume d’air mobilisé à chaque cycle respiratoire normal. Il est spontané. Le volume inspiratoire de réserve est le volume maximal pouvant être inspiré à une inspiration profonde.

Le spiromètre affiche les résultats sous forme d’un ensemble de graphique dit spirogramme.

Le test permet de poser le diagnostic de maladies dites obstructives comme la BPCO (broncho-pneumopathie obstructive) et d’autres dites restrictives.

 

A.kh