Le cardiotocographe : pour entendre le cœur de son bébé

La fréquence cardiaque du fœtus et les contractions utérines seront enregistrées sur des tracés séparés.

Différents modèles existent : certains cardiotocographes peuvent enregistrer simultanément l’activité cardiaque du fœtus et celle de la maman ou l’activité cardiaque de plusieurs fœtus. Le cardiotocographe peut être portable ou placé sur un chariot, avec ou sans batterie.

 

Comment ça marche ?

La sonde ultrasonographique sera fixée sur le ventre de la maman à l’aide de la ceinture abdominale. L’activité cardiaque fœtale, détectée par la sonde et transmise grâce à un gel à ultrasons, sera enregistrée sur papier déroulant.

 

Pour un résultat analysable et fiable, l’examen devrait durer entre 30 et 45mn. Le tracé obtenu, appelé cardiotopogramme, a pour but de déceler une éventuelle souffrance fœtale. Des accélérations ou des décélérations de la fréquence cardiaque du bébé pourraient être enregistrées. De temps à autre, le son du cœur de bébé peut ne plus être audible. Sauf complication aigue majeure, ceci n’est pas alarmant. Il suffirait juste de changer la position de la mère puisque lorsque bébé bouge, le signal peut se perdre.

 

Analyser le cardiotopogramme repose sur l’étude du rythme cardiaque fœtal de base, sa réactivité, ses variations et les éventuelles accélérations ou ralentissements.

 

Le moniteur fœtal peut être pratiqué à partir de la 28ème semaine d’aménorrhée en cas de grossesse à problèmes. Il est systématiquement utilisé pendant le travail pour surveiller et déceler précocement une souffrance fœtale ce qui peut conditionner et orienter la prise en charge.

 

E.K.L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *