Après les TROD, l’autotest de dépistage du sida bientôt dans les pharmacies françaises

depistage-sida-sante-tunisieDans un communiqué de presse daté du 1er décembre 2014, coïncidant avec la journée mondiale de lutte contre le Sida, la ministre française des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine, a annoncé la poursuite et la généralisation des  dépistages communautaires par Tests Rapides d’Orientation Diagnostique (TROD) du VIH et, fait marquant, la disponibilité dès le 1er juillet 2015 des autotests de dépistage du VIH dans les pharmacies. Suite à ces mesures, nous avons décidé de nous intéresser de plus près à ces moyens de dépistage.

 

 

Les TROD du VIH, c’est quoi ?

Les Tests Rapides d’Orientation Diagnostique ou TROD, sont des tests unitaires, à lecture subjective, de réalisation simple et conçu pour donner un résultat dans un délai court, en général inférieur à 30 minutes. Leur principal avantage est de pouvoir donner un résultat rapidement sans avoir à passer par un laboratoire. Les TROD peuvent être pratiqués au sein des instances médicales, c’est normal, me direz-vous, mais aussi au sein du milieu associatif, non médical mais spécialement formé.

Comment ça marche ?

A partir du sang total, majoritairement, ou encore de la salive (en réalité le liquide créviculaire), du sérum ou du plasma, les TROD peuvent détecter la présence d’anticorps anti-VIH, qui réagissent avec des antigènes viraux préalablement fixés sur un support, par immuno-filtration ou immuno-chromatographie. Plusieurs réactifs sont ajoutés et c’est le complexe antigène/anticorps qui est détecté lors de la révélation colorée qui indique la séropositivité de la personne testée. Bien sûr, un témoin de réaction est présent pour valider ou non le test.

Autotests de dépistage du VIH

Ils ont exactement le même mode de fonctionnement que les TROD sauf qu’ils peuvent être utilisés par le commun des mortels sans l’aide d’une personne qualifiée. En effet, seule une goutte de sang est nécessaire, un peu comme le dépistage du diabète par un glucomètre ou encore un prélèvement de liquide créviculaire entre les gencives et la face interne des lèvres : il n’y a pas de manipulations de réactifs.

Les avantages des TROD et de l’autotest c’est qu’ils peuvent facilement atteindre les endroits les plus isolés en plus de leur facilité d’utilisation et de la rapidité du résultat. Comme tout n’est pas rose dans la vie, en cas de résultat positif un test classique de confirmation doit être réalisé. De plus, les deux méthodes souffrent d’un manque de sensibilité dans les phases précoces de l’infection, un test positif est détectable au plus tôt un mois après la contamination et la négativité ne peut être certifiée qu’après un délai de précaution de 12 semaines. La méthode Elisa classique, quant à elle, détecte les anticorps anti-VIH à partir du 21ème jour.

K.L