La dette de sommeil : Un seul remède…la cure de sommeil !

 Tout le monde sait que le sommeil apporte bien plus qu’une trêve d’activité. En effet, il régénère l’esprit et le corps et leur permet de fonctionner de façon optimale le lendemain.

Il est logique, par conséquent de deviner les méfaits d’un manque de sommeil qui peut aller jusqu’à perturber le système immunitaire et donc réduire la capacité de combattre la maladie. De plus, il peut provoquer des problèmes de mémoire et de concentration, se manifestant couramment par une difficulté à trouver les mots. Il s’agit là de problèmes qu’il ne fait point sous-estimer. D’ailleurs, bon nombre de gens ne se rendent pas compte que le manque de sommeil contribue à augmenter l’irritabilité.

Des études rapportent également que la diminution du temps de sommeil a un impact voire des risques de développement de maladie cardiovasculaire et métabolique, du fait de la perturbation des rythmes biologiques. Mais la dette de sommeil, c’est quoi finalement ?

Le manque de sommeil est désigné, également, sous l’appellation de dette de sommeil qui laisse entendre qu’une personne est mentalement et physiquement très fatiguée à cause d’un sommeil insuffisant. La première conséquence d’une dette de sommeil est le risque d’accident lié à la somnolence excessive.

Pour ce qui est des signes et des symptômes de la dette de somme, on peut citer ceux de la lassitude, la somnolence, l’irritabilité, la dépression, les étourdissements, la  perte d’appétit et troubles digestifs, la prédisposition accrue aux maladies.

Quelle attitude faut-il avoir dans ces cas ? La privation de sommeil, même au cours d’une seule nuit, entraîne une dette de sommeil qui s’accroît jusqu’à ce qu’un sommeil suffisant soit obtenu. La somnolence excessive apparaît lorsque la dette de sommeil s’accumule. Aucun autre moyen que le sommeil ne peut annuler cette dette et rétablir une vigilance normale.

Autrement dit, rien ne vaut la cure de sommeil dans le sens où elle permet de traiter autant le corps que l’esprit en lui offrant du temps pour récupérer de l’énergie.

Une cure de sommeil permet de traiter les conséquences de troubles du sommeil, et sous contrôle médical, elle consiste à dormir de 15 à 20 heures sur une période pouvant aller de 10 à 15 jours.

A la maison, on peut organiser sa propre cure de sommeil, mais celle-ci ne doit pas impliquer de médicaments sans un avis médical. Prévoir un temps de sommeil plus long le soir et les week-ends est aussi une cure de sommeil.

Des cures du sommeil sont aussi proposées dans les centres de thalassothérapie. Les bienfaits des massages, des bains chauds favorisent la détente du corps et de l’esprit. La personne sera alors dans de bonnes conditions pour s’offrir un sommeil récupérateur.

 

 

N.H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *