Virothérapie oncolytique : rémission d’un cancer métastasé grâce au virus modifié de la rougeole

virus-sante-tunisieL’équipe du Dr Stephen Russell, professeur en médecine moléculaire et consultant en hématologie à la clinique Mayo de la ville de Rochester dans l’état du Minnesota aux Etats-Unis,  a récemment publié, le 13 mai 2014, dans la revue Mayo Clinic Proceedings, un article qui constitue une véritable percée dans le traitement du cancer. En effet, l’injection du virus modifié de la rougeole a conduit à une rémission significative chez deux patientes atteintes de myélome multiple, qu’on appelle communément cancer de la moelle osseuse et des os, réfractaire, qui fait référence à l’inefficacité d’un traitement depuis 6 mois.

Dans cette étude, le virus de la rougeole codant le gène du symporteur sodium/iodure NIS (MV-NIS) a été modifié de manière à détruire spécifiquement les cellules plasmatiques de myélome. De plus, l’imagerie non invasive à l’iode radioactif a permis de suivre l’expression du gène NIS.

Les deux patientes, séronégatives pour la rougeole, en rechute, ont été traitées par une très forte dose de virus modifié de la rougeole, puisqu’elle aurait pu être utilisée pour vacciner 10 millions de personnes. L’étude précise que les deux patientes ont bien répondu au traitement, avec même une rémission complète durable chez l’une d’entre elles âgée de 49 ans.

La virothérapie oncolytique, offre donc une nouvelle alternative prometteuse dans le traitement du cancer de la moelle osseuse, en plus de la chimiothérapie d’induction et de l’autogreffe.

K.L

Plus de détails :

 

{youtube}FuUAlChGonE{/youtube}