Qu’est ce que l’Albinisme ?

L’Albinisme est une maladie génétique, caractérisée par une anomalie de la biosynthèse d’un pigment biologique qui colore la peau, les yeux, les poils et les cheveux : la mélanine.

La mélanine, est élaborée dans des cellules spécialisées (les mélanocytes) de la peau, des cheveux, de l’épithélium. Elle contribue également au développement du système nerveux visuel et de la rétine.

Le déficit de production de la mélanine est secondaire à un déficit variable en tyrosinase, enzyme indispensable à la synthèse de ce pigment.

L’absence de Mélanine se traduit par une dépigmentation de la peau, des cheveux et des yeux. Ainsi, Chez les albinos, les cheveux sont blonds, les yeux sont de couleur rose, rouge voire violet.

L’Albinisme se rencontre aussi bien chez l’homme que chez les animaux. Cette anomalie ne se résume pas uniquementà la dépigmentation de la peau et des téguments, mais aussi à des problèmes oculaires provoqués par l’absence de mélanine dans l’iris et dans la rétine.

L’albinisme, peut être donc divisé en deux groupes :

L’Albinisme oculo-cutané : touche à la fois la peau et les yeux ; il est essentiellement du à des mutations d’un gène, récessives, c’est à dire que les deux parents doivent être porteurs de l’anomalie pour que celle-ci puisse être transmise.

L’Albinisme oculaire : touche uniquement les yeux, ainsi la peau est pigmenté mais pas les yeux. Il est transmis par les mères et touche exclusivement les garçons.

Le traitement de l’albinisme est un traitement plutôt palliatif, agissant sur les symptômes de cette maladie et vise à permettre aux albinos d’avoir une meilleure qualité de vie et d’éviter d’éventuelles complications notamment cutanées avec la survenue de cancer de la peau sur les zones exposées aux rayons ultraviolets (rayons UV du soleil), mais aussi des atteintes oculaires comme la réduction de l’acuité visuelle et la photophobie.

Par conséquent la protection et la surveillance du corps de l’albinos s’impose ainsi que la correction des signes oculaires et défauts optiques par des verres correcteurs (lunettes ou lentilles), et des aides visuelles.

Pour la petite histoire, dans certains pays d’Afrique, suite à des croyances ancestrales et rites attribuant des vertus magiques au sang et aux organes des albinos, ceux-ci sont pourchassés et sacrifiés.

Ainsi entre 2007 et 2009, une soixantaine d’albinos ont été exécutés et démembrés au Burundi et au Kenya…

« Lesidéesreçuessont desmaladiescontagieuses » Esther Rochon

B.H.S