Ponction / Biopsie testiculaire

testicule-biopsie-sante-ponctionUne biopsie testiculaire consiste en un prélèvement d’une petite partie du testicule pour analyse histologique en cas de soupçon de cancer du testicule ou pour une recherche des spermatozoïdes et de leurs précurseurs dans le cas d’une stérilité masculine. L’intervention peut être réalisée sous anesthésie générale ou loco-régionale (péridurale ou rachianesthésie), selon le choix du chirurgien et de l’anesthésiste.

Dans le cas de la recherche du carcinome, la réalisation d’une biopsie par voie scrotale constitue la méthode de prélèvement la plus couramment utilisée. Une courte incision scrotale permet, après ouverture des enveloppes jusqu’à l’albuginée, d’extérioriser un fragment de pulpe testiculaire de 3 mm de diamètre et de le prélever à l’aide de ciseaux.

Dans le cas des azoospermies obstructives où les spermatozoïdes sont correctement produits mais où les voies d’excrétion sont inexistantes ou obstruées, la biopsie testiculaire est particulièrement indiquée et peut permettre de prélever des spermatozoïdes pour la réalisation d’une fécondation in vitro. La ponction épididymaire est réalisée en amont de la zone obstruée, et se fait soit par voie transcutanée (PESA : per cutaneous epididymal sperm aspiration), soit par voie chirurgicale (MESA : microsurgical epididymal sperm aspiration). La biopsie testiculaire (TESE : testicular sperm extraction) est réalisée après abord chirurgical du testicule. L’extraction de spermatozoïdes vivants permet d’envisager la réalisation d’une injection intra-cytoplasmique (ICSI), technique qui consiste à injecter un spermatozoïde unique directement dans le cytoplasme de l’ovule, dont le pronostic de succès est équivalent à celui des ICSI réalisées avec des spermatozoïdes éjaculés. Plusieurs études comparant les issues d’ICSI réalisées avec des spermatozoïdes épididymaires ou testiculaires ne retrouvent pas de différence significative en termes de taux de fécondation, de grossesse et d’accouchement.

Rien que d’y penser, la biopsie testiculaire est effrayante même si ses complications sont bénignes : hématome sur le scrotum (la peau des bourses) et le retard de cicatrisation.

K.L