Pneumothorax : De l’air dans le thorax !!!!

pneumothorax-sante-tunisie-pneumologie-poumonLe poumon est l’organe permettant les échanges gazeux vitaux avec extraction d’oxygène et évacuation de dioxyde de carbone. Les poumons sont une unité fonctionnelle formant le principal organe contenu dans la cage thoracique. Ils sont entourés par une enveloppe, la plèvre, composée de deux feuillets délimitant un espace virtuel (normalement vide).

Le pneumothorax est un problème touchant la plèvre. Il s’agit d’une entrée d’air dans la cavité pleurale. Cela induit une compression et un affaissement de la zone poumon en contact.  Cela peut causer des conséquences graves pouvant affecter même le pronostic vital.

Le pneumothorax peut survenir chez un sujet sain de toute pathologie respiratoire ou générale. On parle dans ce cas de pneumothorax primitif. Ce type survient classiquement chez un sujet jeune, fumeur et de sexe masculin. Il s’agit de la rupture spontanée d’un certains nombres d’alvéoles sous la plèvre avec communication avec cette dernière. Une collection d’air survient au niveau de la cavité normalement vide. C’est le pneumothorax.

  Il peut aussi être la conséquence d’une pathologie antérieure comme les broncho-pneumopathies obstructives, la tuberculose ou des pathologies génétiques comme la maladie de Marfan ou la mucoviscidose.  Il est dit secondaire dans ce cas de figure.

La brèche pleurale peut survenir aussi suite à une effraction traumatique, soit pas une plaie directe ou par fracture de côtes. C’est le pneumothorax traumatique.

Les signes de cette affection sont une vive douleur thoracique associée souvent à une difficulté respiratoire plus ou moins importante en fonction de la taille et la localisation du pneumothorax.

Le diagnostic est confirmé par une radio thorax standard. Elle montre un poumon rétracté avec un liseré fin convexe d’air entourant le décollement pulmonaire.

 

pneumothorax-radio-sante-tunisie

 

Le traitement du pneumothorax est choisi en fonction de la gravité de la symptomatologie. L’hospitalisation s’impose dès que le diagnostic est fait. Le repos strict avec suivi médical permet la résorption des pneumothorax de faibles volumes. L’air peut être évacué par une ponction spéciale par un petit cathéter. Le drainage thoracique avec un système d’aspiration de la cavité pleurale est une technique largement utilisée. Elle permet une bonne ré-expansion pulmonaire et une bonne cicatrisation au bout de quelques jours de drainage.

La chirurgie est indiquée surtout dans les cas de pneumothorax récidivant ou en cas de non ré-expansion après drainage correctement fait.

E.X