Photothérapie conventionnelle vs rayons du soleil filtrés

photothérapie-hyper-bilirubinémie-sante-tunisieL’hyper bilirubinémie néonatale affecte annuellement dans le monde, au moins 481000 nouveau nés à terme ou prématurés, dont 114000 meurent et plus de 63000 survivent avec une un handicap modéré ou sévère.

La majorité des nourrissons touchés (> 75%) sont ceux des pays à revenu faible ou intermédiaire, particulièrement en Afrique sub-saharienne.

Les Séquelles de l’hyper bilirubinémie néonatale constituent une charge de morbidité importante dans les zones où la photothérapie conventionnelle efficace est indisponible. Face à des situations comparables, l’utilisation des rayons du soleil filtrés dans le but de la photothérapie est une méthode sûre et efficace pour réduire la bilirubine totale. Cependant, sa sécurité et son efficacité relatives en comparaison avec la photothérapie conventionnelle sont inconnues.

C’est sur ce thème qu’une équipe de chercheurs de l’université du Minnesota a mené une étude randomisée, dont les résultats ont été publiés au « New England journal of medecine » et selon  laquelle la lumière du soleil filtrée a été comparée avec la photothérapie conventionnelle pour le traitement de l’hyper bilirubinémie chez des nouveaux nés à terme et prématurés de l’hôpital« Island Maternity » au Nigeria

The « End point » primaire était l’efficacité qui a été définie par un taux d’augmentation de la bilirubine sérique total de moins de 0,2 mg par décilitre par heure pour les nourrissons jusqu’à 72 heures d’âge, ou par une diminution de la bilirubine sérique totale pour les nourrissons dépassant cet âge et qui ont reçu au moins 5 heures de photothérapie.

La nécessité d’une transfusion d’échange était un critère secondaire et Il a été également procédé à une évaluation de la sécurité, qui a été définie comme l’absence de la nécessité de cesser le traitement en raisons soit de l’hyperthermie, de l’hypothermie, de la déshydratation ou de coup de soleil.

447 nourrissons ont été pris et assignés au hasard 224 parmi euxà  la lumière du soleil filtrée et 223 à la photothérapie conventionnelle.

La lumière du soleil filtrée a été efficace sur 93% des jours de traitement qui pouvaient être évalués, par rapport à 90% pour la photothérapie classique, et a eu un niveau moyen d’irradiation plus élevé (40 vs. 17 µW par centimètre carré par nanomètre, P <0,001). Des températures supérieures à 38,0 ° C ont été enregistrées dans 5% des nourrissons recevant la lumière du soleil filtrée et dans 1% de ceux ayant reçu une photothérapie classique (P <0,001), mais aucun des nourrissons n’a été retiré de l’étude pour des raisons de sécurité ni pour le besoin d’une transfusion sanguine.

Les chercheurs concluent que la lumière du soleil filtrée n’était pas moins efficace que la photothérapie conventionnelle dans le traitement de l’hyper bilirubinémie néonatale, et n’a pas donné lieu à des retraits de l’étude pour des raisons de sécurité.

B.H.S