Paralysie faciale a Frigoré : Le froid attaque le nerfs et paralyse le visage

C’est une paralysie faciale périphérique de la moitié du visage. La paralysie touche l’ensemble des muscles de la moitié de la face (aussi bien le territoire facial supérieur qu’inférieur). La paralysie faciale a frigoré est typiquement unilatérale. Elle survient brutalement, souvent après une exposition au froid. Mais à un degré moindre, elle peut survenir suite à une infection virale.

Pourquoi le visage se paralyse?

Lorsqu’on est à l’intérieur d’un local chauffé que ce soit à la maison, au bureau, dans la voiture ou dans un magasin et qu’on sort subitement dans un endroit froid, on risque la paralysie faciale ! Le risque est tout aussi présent lorsqu’on ouvre la vitre de la voiture et que le froid touche violemment la moitié du visage ou lorsqu’on se déplace d’une pièce chaude à une autre froide en exposant la demi-face à une fuite d’air froid.

Ce dernier attaque le nerf facial. Celui-ci est sujet à une inflammation et il se gonfle. Il est œdématié dans le canal de Fallope où il est comprimé. Le sujet se retrouve quasi subitement avec une moitié de face engourdie et un visage légèrement asymétrique. La progression de l’affection se fait de manière rapide. Elle atteint son pic au bout de 48 heures au maximum et la moitié du visage attaquée devient alors paralysée.

Quels sont les symptômes?

La paralysie faciale est reconnue par son apparition brutale et son évolution rapide. Tout le visage est asymétrique jusqu’aux narines du nez. Cette paralysie survient généralement la nuit et est souvent précédée de douleurs mastoïdiennes (partie postérieure et inférieure de l’os temporal, placée en arrière du conduit auditif externe). Le sujet aura du mal à articuler en parlant.

Sur la moitié atteinte, sa paupière ne recouvre pas complètement le globe oculaire s’il essaye de fermer l’œil. Il remarquera une diminution des sécrétions lacrymales et ressentira une perte du sens de goût dans la plupart des parties antérieures de la langue. Il sera dans l’incapacité de siffler ou de contrôler son sourire (la bouche dévie entièrement vers la partie non atteinte). Les aliments échappent de sa bouche et il peut baver en buvant.

En dehors du nerf facial sujet à une inflammation, le reste de l’examen neurologique est normal. Cette affection peut survenir à tout âge, mais elle serait plus fréquente après l’âge de 30 ans. Toutefois, à part l’exposition au froid et au courant d’air, un facteur viral peut aussi être incriminé.

Quel traitement ?

La paralysie faciale est effrayante tant son apparition est soudaine. Toutefois la guérison est totale dans 80 % des cas. Mais, une guérison incomplète est probable surtout chez les sujets âgés. Dans de rares cas, la paralysie faciale peut laisser de légères asymétries sur le visage lorsque la récupération est incomplète.

Et dans des cas encore plus exceptionnels, le sujet peut rester à vie avec une moitié de visage paralysée. Ceci dit, la paralysie faciale a frigoré prononcée, nécessite un traitement médicamenteux (généralement à base de corticoïdes). Pour des mesures préventives, le médecin prescrit des collyres et une pommade ophtalmique pour protéger l’œil conte les infections notamment un éventuel dessèchement.

En parallèle avec les médicaments, des séances de rééducation par kinésithérapie contribuent à éviter les déformations et à maintenir la flexibilité musculaire. Des exercices et des massages peuvent être indiqués (comme la mastication d’un chewing-gum). Toutefois, aucune amélioration n’est ressentie durant les premiers jours, la rémission est lente (un mois au moins).

Comment éviter la paralysie faciale ?

Il faut toujours s’exposer progressivement au froid, après s’être rafraichi le visage ou resté un instant à une température moins agressive. S’il faut qu’on sorte immédiatement d’un endroit chaud à un autre froid, il faut impérativement se couvrir le visage. Ceci est tout aussi recommandé avant d’ouvrir fenêtres, balcon, portes et vitres de voiture. Et on ne doit jamais rester dans un courant d’air, à côté d’une fuite d’air frais ou à contrario, devant un climatiseur alors qu’on était dans un endroit chaud.

 

B.C.