PAFCIC 2014

paficic-2014-sante-tunisie%20(1)La ville de Hammamet en Tunisie a accueilli, du 30 octobre au 1er Novembre 2014, les cours panafricains de cardiologie interventionnelle dans leur 15iéme édition, PAFCIC 2014.

Cet événement a été organisé, sous le patronage du ministère de la santé, et avec la société tunisienne de cardiologie et de chirurgie cardio-vasculaire et a été marqué par la présence d’imminents professeurs de cardiologie tunisiens, mais aussi des participants de différents horizons, venus d’Egypte, de France, d’Allemagne, d’Algérie, de Mauritanie .

Son objectif principal est de faire participer les présents à des sessions de formation sur les thèmes d’actualité de la cardiologie interventionnelle en suivant en direct par les moyens satellitaires les transcriptions d’interventions cardiologiques.

Dans son allocution d’ouverture le ministre de la santé, Mr Mohamed Salah Ben Ammar après avoir remercié et félicité les Professeurs de Cardiologie tunisienne pour cette innovation qu’il a décrit comme  une  opportunité d’ouverture de la branche en question  vers le monde anglo-saxon, a mentionné notamment que la mortalité coronaire étant en recul majeur dans le monde occidental, mais  ne baisse malheureusement pas dans nos pays ( en Afrique et dans les pays dit émergents), ou elle est 2 fois supérieure à celle des pays à haut revenu.

Il a par ailleurs signalé que la prévention ne bénéficie  en Tunisie que de 4% du budget de la santé et ce dans le meilleur des cas

Ensuite Les interventions en question ont été transmises depuis le centre de cardiologie de Washington, de l’hôpital Fattouma Bourguiba à Monastir et de la Clinique El Bassatine de Sfax.  Une grande part a été consacrée au TAVI (La  trans catheter  Aortic Valve Implantation) avec notamment une transmission en direct de la clinique Bassatine à Sfax d’une Tavi réussie.

Ces séances ont fait l’objet de riches débats et commentaires et ont été suivies par des discussions et d’échanges concernant  Les  « Valvular Heart Diseases  et  sur la façon dont  elles sont gérées en Afrique ainsi que sur la mise à jour des dernières avancées de la rythmologie interventionnelle, et des occlusions coronaires chroniques CTO.

Le Pf Habib Gamra président de cet événement  a pour sa part, présenté le site  internet www.Pafciconline.org, e-learning une première plate forme africaine d’étude en ligne et a rappelé egalement que le but de cette rencontre est entre autres  d’apporter à  nos collègues africains de Tunisie et d’ailleurs  les actualités scientifiques du secteur et de les étayer, avec des ateliers (workshops) permettant aux participants  de se familiariser avec les nouvelles techniques.

 

B.H.S

paficic-2014-sante-tunisie%20(2)