Night eating syndrome (NES)

night-eating-sante-tuniseBien que le NES soit assez peu fréquent dans la population en général, les recherches scientifiques démontrent que cela se produit approximativement chez le quart de toutes les personnes obèses.IL a été décrit la première fois en 1955.

Mais Qu’est ce donc le NES ?

Le NES est une maladie caractérisée par une réduction de l’apport alimentaire pendant la journée, une hyperphagie (l’ingestion de tropgrandes quantités d’aliments)et des réveils nocturnes associés à des épisodes conscients de l’ingestion compulsive de nourriture. Souvent, les patients montrent une importante comorbidité psychopathologique des troubles affectifs.

 

 Plusieurs études montrent que les personnes atteintes du NES ont des niveaux réduits de mélatonine, qui est l’hormone naturelle qui régule les rythmes circadiens de l’organisme. Ellecontrôle la biochimie, la physiologie, et le comportement de cycles de 24 heures, comme le sommeil. D’autres facteurs émotionnels tels que la dépression, l’anxiété, le stress, l’ennui, faible estime de soi, jouent un rôle important dans le NES.

Le NES est une pathologie qui n’est pas facile à traiter. Le traitement, en raison de la complexité du diagnostic, doit être fait sur ​​une base individuelle, en combinant la thérapie de la santé mentale, l’éducation sur l’alimentation et la nutrition, des médicaments pour réduire le stress, et beaucoup de soutien.

C’est pour cela que the Mental Health Unit of the District 24 ASL Napoli Centre s’est intéressé à l’effet de l’agomélatine (qui est antidépresseur) sur ce syndrome .Pour cela Ils ont suivi durant 3 mois une patiente âgée de 39 ans atteinte du NES depuis 5 ans.

L’étude a montré que l’agomélatine était capable à la fois de réduire les symptômes du NES et d’améliorer significativement l’humeur de notre malade sans effets secondaires néfastes pour la durée du traitement et, par conséquent, il pourrait être très utile dans le traitement de NES.

B.H.S