Nez chroniquement encombré ? C’est peut être le microbiome !

sinusite-santéDes chercheurs de l’université de Saint Louis ont analysé les microbiomes de ayant une rhino-sinusite chronique et des volontaires sains. Le microbiome est l’ensemble des génomes des micro-organismes vivant dans un organisme vivant (animal ou végétal) en dehors d’un état pathologique.

Les chercheurs ont trouvé des éléments en faveur d’une origine inflammatoire de certains cas de sinusites chroniques. L’inflammation est déclenchée par une réponse immunitaire à des micro-organismes colonisant le tissu des sinus et qui est normalement inoffensif.

 

 

Les résultats ont été publiés dans le dernier numéro du Journal JAMA Otolaryngology Head and Neck Surgery. Pr. Rajeev Aurora, professeur de biologie moléculaire et d’immunologie,

La sinusite chronique est une inflammation des sinus et des conduits nasaux qui dure plus que trois mois. Cette pathologie est éprouvante à traiter pour les spécialistes vu que les mécanismes physiopathologiques ne sont pas bien élucidés. Certains patients s’améliorent sous antibiothérapie d’autres ne s’améliorent pas même avec des méthodes plus invasives comme la chirurgie.

 

L’équipe a prélevé des biopsies des sinus lors des actes chirurgicaux (30 opérés pour sinusites chroniques et 12 pour autres causes). Après collecte des biopsies, un séquençage exhaustif des micro-organismes présents sur les fragments a été fait.

Les résultats ont montré que les micro-organismes chez les patients ayant une sinusite chronique et les sujets sains ne présentent pas de différences. Il ne semble pas qu’un micro-organisme donné est en train d’agir comme pathogène.

Les chercheurs se sont alors tournés vers le système immunitaire. L’équipe de professeur Aurora ont trouvé alors que le système immunitaire des sujets atteints est activé par les microbes existants chez les sujets sains. En poussant les analyses, les scientifiques ont noté que ses bactéries et mycoses ne causent pas d’infection chez les patients. Ils sont inoffensifs en général chez l’Homme. Mais quand le système immunitaire déclenche une hyper-réaction par rapport à ces micro-organismes, une inflammation s’installe. Le corps est bloqué dans un processus d’inflammation qui génère de l’inflammation avec passage vers la chronicité.

Plus d’étude sont nécessaire dans le but de créer de nouvelles options thérapeutiques à la lumière de ces découvertes.

A.K