L’herpès labial : les dessous de ces vésicules disgracieuses

L’herpès labial : les dessous de ces vésicules disgracieuses

Soudainement, un ensemble de petites vésicules douloureuses et pleines d’une sorte de pus, font éruption sur les lèvres ou la partie naso-labiale (entre nez et bouche). Il s’agit de l’herpès labial couramment appelé « bouton de fièvre ».

 

De quoi s’agit-il ?

Il faut d’abord dire que l’herpès labial est une affection bénigne, mais qui s’avère très gênante. L’herpès labial est très répandue, très contagieuse et disparait généralement au bout de 7 à 15 jours. L’apparition de cet ensemble de petites « boules à pus » a lieu sur la partie allant des narines jusqu’aux lèvres. Plus rarement, elle peut survenir au niveau des joues, du menton ou sur le lobe de l’oreille. Cette infection est causée par un virus appelé l’herpès simplex de type1 (VHS1).

 

Qui contracte ce virus ?

N’importe qui peut contracter ce virus ! Les sujets peuvent attraper le virus dès leur enfance. Ceci dit, la présence du virus VHS1 dans l’organisme, n’est pas accompagnée de symptômes spécifiques pour autant. L’herpès labial est en effet la seule manifestation franchement annoncée.

Toutefois, si la présence de l’herpès labial renvoie automatiquement à la présence du virus précité ; l’absence d’herpès, elle, ne veut pas dire que la personne soit exempte du VHS1 ! Le virus peut en effet demeurer inactif pendant une longue période, il est dit « virus-dormant ». Toutefois, il peut aussi se manifester un jour ou l’autre à la présence de certains facteurs déclencheurs.

 

Qu’est-ce qui provoque l’apparition de l’herpès ?

Le virus loge de manière quasi totalement insidieuse dans l’organisme. Il peut se prononcer via des herpès labiaux en présence de stress, de fatigue, de froid, de fièvre, d’insolation…Mais l’herpès est là essentiellement lorsque le système immunitaire est affaibli. Et ce peut être suite à n’importe quelle maladie. Lorsque l’organisme est affaibli, le virus VHS1 se «réveille » et se manifeste à travers l’apparition d’un herpès labial.

Certaines personnes sont sujettes à des herpès labiaux récidivants et rapprochées. Mais cette poussée varie d’un individu à un autre. Toutefois, ces récidives ne sont pas systématiques ! Il arrive, en effet que, d’un coup, plus aucune poussée n’a lieu pendant le reste de la vie ou encore pendant de longues années. Certaines écoles disent que la disparition de l’herpès durant plusieurs années signifie que le virus est parti.

D’autres écoles optent pour une autre thèse : pour eux si l’on attrape le virus VHS1, c’est pour la vie ! Certains disent qu’une personne ayant déjà contracté le virus ne peut plus en être contaminé de nouveau. A contrario, d’autres écoles disent qu’une seconde contamination est possible.

 

Comment attrape-t-on le virus ?

L’herpès labial est une infection très contagieuse. Ce virus est facilement contracté à travers la salive, le partage des ustensiles, de linge commun notamment les serviettes, gants de toilette et même le partage du make-up à savoir les baumes et rouge à lèvre…

 

Comment prévenir l’herpès ?

Jusqu’à présent, aucun traitement ne s’est avéré d’une efficacité totale. Il est donc presqu’impossible de venir à bout du problème ! Cependant, il est possible d’éviter la contagion. Et pour ce faire, on évite d’embrasser quelqu’un qui a une éruption d’herpès labial, on évite les relations orales-génitales et on fait en sorte de ne pas partager ustensiles et toute sorte d’objets ayant été en contaminés par la salive ou la bouche d’une personne infectée durant une poussée d’herpès lorsque les vésicules ne sont pas encore totalement asséchées.

En outre, il est recommandé d’éviter les facteurs qui déclenchent l’apparition de l’herpès. Chacun doit savoir dans quelle circonstance il y a eu l’éruption et peut donc éviter l’élément déclencheur pour contrer les récidives. Si par exemple, la personne se retrouve avec des vésicules sur la bouche après s’être exposée au soleil ou au froid, elle devrait protéger ses lèvres avec un baume protecteur et ce que ce soit durant la saison chaude ou celle froide. Les lèvres hydratées risquent moins l’installation de l’herpès.

Il est aussi très indiqué d’avoir une bonne hygiène de vie, d’avoir une bonne quantité et une bonne quantité de sommeil nocturne, d’avoir une alimentation saine et équilibrée et ce en misant surtout sur les vitamines, les fruits et les légumes. Il est bien sûr important de renforcer le système immunitaire et d’éviter autant que possible les situations de stress.

Une cure homéopathique peut aider à renforcer le système immunitaire. Il est aussi possible que le médecin traitant prescrive des médicaments antiviraux pour lutter contre les virus.

Nonobstant, même si l’herpès est souvent bénigne, il est préférable de consulter un médecin surtout si l’herpès ne disparait pas, s’il migre vers d’autres endroits, notamment les parties génitales ou les yeux, et si les récidives sont vraiment trop fréquentes et trop rapprochées.

 

Bibi Chaouachi