L’hémoglobine, c’est quoi ?

L’hémoglobine, noté Hb, est une protéine située dans les globules rouges du sang et dont la principale fonction est le transport du dioxygène des poumons vers les différents tissus du corps et vice versa le gaz carbonique des tissus vers les poumons. Les quatre sous-unités polypeptidiques qui la constituent sont associées chacune à un cofacteur, l’hème. De plus l’Hb appartient à la famille des globines ou protéines globulaires, CQFD, c’est de là que vient son nom. Du fer est aussi contenu dans l’hème, il est responsable de la couleur rouge caractéristique du sang et c’est lui qui permet de fixer l’oxygène.

Ses valeurs normales

La mesure du taux d’Hb est réalisée lorsque le médecin demande une formule sanguine. Tout dépend de l’étalonnage des machines mais on peut retenir que pour un homme adulte, sa valeur doit être située entre 13 et 18 g/ml. Sa valeur chute entre 12 et 16 g/100ml pour les femmes.

Troubles

Un taux d’Hb inférieur à la valeur usuelle est qualifié d’anémie. Plusieurs causes peuvent être incriminées. On peut citer les carences en fer, acide folique ou vitamine B12, les hémorragies (traumatisme, chirurgie, ulcère de l’estomac, etc.), des problèmes médullaires (moelle osseuse), lieu de production des globules rouges, une insuffisance rénale ou encore une structure anormale de l’hémoglobine, consécutive à des maladies génétiques. En effet, des mutations qui touchent les gènes qui commandent la fabrication des chaines alpha et bêta de l’hémoglobine, entraînent respectivement une alpha-thalassémie ou une bêta-thalassémie. Une autre maladie génétique de l’hémoglobine, la drépanocytose, est caractérisée par des chaines bêta anormales et des chaines alpha normales. La conséquence est la formation d’une hémoglobine qui s’agglomère qualifiée de S ou sickle et qui signifie faucille, en rapport avec sa forme.

Un taux d’hémoglobine élevé peut aussi être observé, conditionné par notre environnement, comme le fait de vivre en haute altitude, de fumer ou encore en cas de déshydratation, soit en cas de maladies comme l’emphysème, certaines tumeurs, la maladie de vaquez ou encore en cas de dopage par l’érythropoïétine chez les sportifs.

K.L