Les glandes surrénales

sante-tunisie-les glandes  Si on se contente de la forme, les glandes ne sont que deux petits masses rondes à triangulaires de couleur jaune pâles chapotant les reins, une de chaque coté. Mais sans le bon fonctionnement de ces glandes la vie est tout simplement impossible. Il suffit juste de dire qu’elles sont responsables de la production de l’adrénaline, la noradrénaline, le cortisol et l’aldostérone pour ne faire que citer.

Chaque glande est divisée en deux structures histologiques et fonctionnelles différentes :

la médullosurrénale : zone centrale

la corticosurrénale : zone périphérique ou cortex

La zone centrale contenant le médullosurrénal est responsable de la production des hormones dites catécholamines à savoir l’adrénaline et la noradrénaline.

Les cellules responsables de cette sécrétion sont appelées cellules chromaffines se sont des neurones modifiées ayant migrées pendant la vie embryonnaire. lors d’émotions fortes il y a libération massive d’adrénaline par la médullosurrénale, c’est la réaction de stress permettant de faire face à un danger.

 

La corticosurrénale, formant le cortex externe de la masse surrénalienne assure la sécrétion d’un ensemble d’hormones dites stéroïdes : l’aldostérone, le cortisol et la testostérone. Le cortisol est indispensable pour la libération du glucose à partir de la forme stockée et impliquée dans la gestion de stress. toutes anomalies de production du des conséquences sévères peuvent survenir. L’aldostérone est responsable de l’équilibre du sodium et du potassium dans l’organisme. L’équilibre sodique étant intimement liée à la volémie, cette hormone est vitale.

Plusieurs pathologies peuvent toucher les glandes surrénales. La symptomatologie est en fonction du ou des secteurs hormonaux touchés.

On cite la maladie d’Addison, le phéochromocytome et le syndrome de Conn.

A.K