Les alvéoles pulmonaires : des chiffres surprenants et hallucinants

alveoles-pulmonaires-poumonEn parlant des alvéoles, nous allons évoquer, surtout, les chiffres qui sont aussi surprenants qu’hallucinants. En effet, dans le parenchyme pulmonaire, les voies bronchiques débouchent dans des dilatations remplies d’air qui sont les alvéoles, dont la forme est polyédrique et assez irrégulière.

Qu’on en juge : leur taille, très variable, est de 0,1 à 0,3 mm. Leur nombre est approximativement de 300 millions chez l’adulte, avec une surface intérieure totale d’une cinquantaine de mètres carrés !

Autour des alvéoles se trouve un réseau serré de capillaires sanguins fixés aux parois alvéolaires et alimentés par le sang de la petite circulation, celle du cœur droit. Le diamètre de ces capillaires varie beaucoup suivant le degré de leur remplissage par le sang, ce qui est un élément important de l’hémodynamique pulmonaire. La quantité de sang contenu au même moment dans l’ensemble des capillaires alvéolaires est de 75 à 100 ml.

Dans l’alvéole, l’air et le sang sont séparés par une mince couche cellulaire, la barrière air-sang, constituée par la paroi alvéolaire. Malgré sa minceur extrême, cette paroi est fort complexe.

A remarquer, enfin, que la microscopie électronique a permis de distinguer les éléments suivants, de la cavité alvéolaire au capillaire sanguin : un mince film liquide, une mince lame de cytoplasme émanée de certaines cellules et les grandes cellules alvéolaires

N.H