Le virus de la myxomatose : des vertus anticancéreuses

cancer-santé-tunisieDes chercheurs américains de l’université de Floride, ont découvert que le virus de la myxomatose pourrait tuer certains types de cellules cancéreuses tout en éliminant une complication fréquente et dangereuse des greffes de la moelle osseuse.

En effet, pour les patients atteints de cancers du sang comme la leucémie et le myélome multiple, une greffe de la moelle osseuse peut être à la fois curative et périlleuse. Elle permet de régénérer la moelle osseuse détruite par la maladie ou par  la chimiothérapie, mais elle augmente en même temps le risque d’attaque de l’organisme du receveur par les globules blancs nouvellement transplantées et provoquer ainsi de nombreux effets secondaires.

Lors des essais effectués au laboratoire sur des cellules humaines, le virus de myxomatose a été fixé à certaines cellules immunitaires, les lymphocytes T. Ces dernières chargées du virus, ont  été ensuite introduites dans le corps d’un receveur, lors d’une greffe de moelle osseuse. Une fois activés ces virus étaient capables de tuer les cellules cancéreuses, et deprotéger ainsi l’organisme de toutes complications.

Selon les dits chercheurs, Le virus de la myxomatose provient des lapins d’Australie et de certaines régions d’Europe, et il est bénin pour les humains. Il s’est avéré non seulement  efficace contre certaines cellules cancéreuses mais en plus il n’affecte pas les cellules normales.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans le journal « Blood ».

Le Professeur Grant McFadden du département de génétique moléculaire de l’université de Floride explique que ce processus s’est avéré efficace pour les cancers sanguins tels que le myélome multiple et la leucémie myéloïde aiguë, mais pourrait à l’avenir avoir une application plus large pour d’autres types de cancer.

Après avoir testé avec succès le processus avec des cellules humaines, les chercheurs étudient maintenant son efficacité dans un modèle de souris.

B.H.S