Le pneumothorax : la recherche de traitement moins douloureux.

Le Pneumothorax spontané est une maladie respiratoire décrite par une accumulation anormale d’air ou de gaz dans la cavité pleurale qui sépare le poumon de la paroi thoracique lequel peut interférer avec la respiration normale.

A ce propos, des scientifiques du « Tianjin Chest Hospital », en Chine, ont mis au point une stratégie moins douloureuse pour le traitement du pneumothorax. Il s’agit d’analyser  la pression partielle d’oxygène et de dioxyde de carbone des gaz de la cavité thoracique pendant le traitement de pneumothorax pour permettre aux  médecins de pouvoir comprendre les conditions réelles du pneumothorax et de décider à la lumière de ces analyses, de méthode de traitement moins douloureuses.

Selon Yuechuan Li, professeur au  dit hôpital, Il est très important de concevoir une stratégie de traitement optimal selon l’état de gravité réelle du pneumothorax. Toutefois, la situation dans la cavité thoracique ne peut pas être maintenue inchangée au cours de la gestion du pneumothorax, »

Devant des pneumothorax ouverts et sous tension les conditions sont si graves qu’un puissant drainage thoracique est préférable mais quand le mal touche un pneumothorax fermé et dans lequel les fuites d’air sont stoppées, la situation  est telle qu’une simple aspiration manuelle à l’aiguille est suffisante.

La complication la plus fréquente associée aux tubes de drainage est l’obstruction de  ces tubes. Nous avons constaté qu’en retirant le tube bouché (caillot de sang), dans de nombreux cas, nous pourrions utiliser une aspiration à l’aiguille moins douloureuse, parce que le pneumothorax a changé en un pneumothorax fermé « .

Nous avons conçu une nouvelle stratégie de diagnostique pour surveiller l’état en temps réel de la cavité thoracique. « , A déclaré Hui Ma MD, médecin au  « Tianjin ChestHospital », » En analysant le gaz de la cavité thoracique en temps réel, la pression partielle de dioxyde de carbone et d’oxygène, pendant le traitement de pneumothorax, la stratégie thérapeutique est mise à jour et définie en conséquence.

Dans de nombreux cas, le suivi du traitement peut permettre sa révision et le recours à des méthodes de gestion moins douloureuses, telles que la gestion prudente, ou l’aspiration à l’aiguille au lieu de continuer à utiliser tube de drainage thoracique. « 

B.H.S