Le Nicotinamide en prévention des cancers de la peau

vitamine-B3-réduit-le-risque-de-cancers-de-la-peau-sante-tunisieLes cancers de la peau non mélaniques, tels que le carcinome basocellulaire et le carcinome à cellules squameuses, sont des cancers communs qui sont causés principalement par les rayons ultraviolets (UV).

Selon les résultats d’une étude du « New England Journal of medecine », le Nicotinamide (vitamine B3) peut avoir des effets protecteurs contre les dommages causés par le rayonnement UV, et peut réduire le taux de nouvelles kératoses actiniques précancéreuses.

Des chercheurs du « National Heath and Medical Research Council » en Australie, ont dans la phase 3 d’un essai  randomisé contrôlé en double aveugle, assigné 386 participants qui avaient eu au moins deux cancers de la peau non- mélanique au cours des 5 dernières années précédant la date de ces essais , et leurs ont donné soit 500 mg de nicotinamide deux fois par jour soit un placebo, pendant 12 mois.

Le premier « End point » de ce test était le nombre de nouveaux cancers non mélanique (carcinomes basocellulaires ainsi que les carcinomes spinocellulaires) au cours de la période d’intervention de 12 mois.

Le deuxième « End point » comprenaient le nombre de nouveaux carcinomes spinocellulaires et les carcinomes basocellulaires et le nombre de kératoses actiniques au cours de la dite période d’intervention, le nombre de cancers de la peau sans présence de mélanome dans la période de post-intervention de 6 mois, ainsi que  la sécurité du nicotinamide.

À 12 mois, le taux de nouveaux cancers de la peau sans présence de mélanome était inférieur de 23% (95% intervalle de confiance [IC], 4 et 38) dans le groupe du nicotinamide par rapport à celui du groupe placebo (P = 0,02).

Des différences similaires ont été observées entre le groupe du nicotinamide et le groupe placebo à l’égard de nouveaux carcinomes basocellulaires (20% [IC 95% -6 à 39] taux inférieur avec nicotinamide, P = 0,12) et de nouveaux carcinomes spinocellulaires (30 % [IC 95%, de 0 à 51] taux inférieur, P = 0,05).

Le nombre de kératoses actiniques était de 11% inférieur dans le groupe nicotinamide que dans le groupe placebo à 3 mois (P = 0,01), inférieur de 14% à 6 mois (p <0,001), de 20% à 9 mois (p <0,001) et de 13% à 12 mois (p = 0,001).

Par contre aucune différence notable n’a été trouvée entre les groupes en ce qui concerne le nombre ou les types d’événements indésirables au cours de la période d’intervention de 12 mois.

Ainsi le Nicotinamide oral était sûr et efficace pour réduire le pourcentage de nouveaux cancers de la peau sans présence de mélanome et les kératoses actiniques, chez les patients à haut risque.

B.H.S