Le kératocône, « la cornée conique »

keratocone-sante-tunisieLe kératocône est un trouble de la vision décrit comme une déformation évolutive de la cornée. Cette dernière est une membrane fibreuse et transparente, de forme bombée, qui constitue la partie antérieure du globe oculaire, elle joue le rôle de lentille naturelle en transmettant les rayons de lumière à l’œil, en  les réfléchissant ou en les rétractant.

En cas de kératocône, le centre de la cornée s’amincit progressivement, s’abime et prend une forme de cône irrégulier. Les rayons qui traversent cette cornée sont par conséquent déviés et mal perçus par la rétine et il en découle de ce fait une vision floue.

Survenant le plus souvent à la puberté, le Kératocône peut se développer dans un œil ou dans les deux yeux, il évolue et se stabilise généralement vers 30-40 ans.

C’est une maladie idiopathique, c’est-à-dire sans cause reconnue actuellement, toutefois, même si aucun gène spécifique n’a été identifié, nombreux chercheurs penchent vers une pathologie génétique.

Les symptômes du kératocône varient selon les individus et peuvent être de légers à modérés. Ils se manifestent par une vision floue, une sensibilité accrue à la lumière (photophobie), une fatigue visuelle, des maux de tête et des douleurs générales aux niveaux des yeux.

Rappelons qu’à mesure que le kératocône évolue, l’astigmatisme (vision floue et déformée) et la myopie s’accentuent.

Des lentilles de contact rigides spécialisées sont nécessaires pour donner une correction optimale. Chez des patients pour qui les lentilles ne sont plus une solution, la mise en place d’anneaux intra-cornéens en plastique, introduits dans l’épaisseur de la cornée par une petite intervention chirurgicale, est une technique qui permet de repousser l’éventualité d’une greffe.

Quant aux  lunettes, elles  ne sont suffisantes que dans les formes peu évoluées de kératocône.

B.H.S