L’asthmatique : plus à risque d’attraper la coqueluche

L’asthmatique est-il plus à risque d’être touché par la coqueluche ? Pour trouver réponse à cette question, une équipe américaine a conduit une enquête auprès de 164 patients atteints de coqueluche et comparés à un groupe contrôle de 328 sujets. Cette enquête a duré une année. L’échantillon se composait de filles et de garçons à proportion égale et près de 80% avaient moins de 18 ans.

Le diagnostic de coqueluche était établi suite à la mise en évidence de la bactérie de la coqueluche dans les voies aériennes.

Dans le groupe des coquelucheux, 37,8% étaient asthmatiques alors que seules 26% l’étaient dans le groupe contrôle.

Ce risque de coqueluche attribuable à l’asthme, estimé à 17%, a été imputé par les auteurs à l’immunité affaiblie associée à l’asthme. En revanche, la prise de corticoïdes n’aurait aucun effet sur l’augmentation du risque d’attraper la maladie.

Ces résultats, parues dans la revue « Journal of Allergy and Clinical Immunology », rappellent qu’un rappel de la vaccination aiderait à mieux protéger l’asthmatique contre cette infection.

E.K.L