L’artérite des membres inférieurs

La prise en charge de ces patients peut se faire par le biais d’un traitement médical qui repose sur une correction des facteurs de risque (arrêt du tabagisme, prise en charge correcte d’un diabète, d’une hypercholestérolémie, d’une hypertension artérielle) et par une activité physique régulière (marche). L’exercice physique a même un intérêt pour les patients asymptomatiques.

Certains médicaments comme les vasodilatateurs artériels ont une certaine efficacité sur les symptômes, permettant d’améliorer la distance de marche sans douleur.

Le traitement chirurgical repose suivant l’aspect, la localisation et l’étendue des lésions sur le retrait de la plaque d’athérome obstruant le vaisseau et/ou la dérivation du flux sanguin artériel au-delà de l’obstacle (le pontage). Dans les situations le plus graves, l’intervention va jusqu’à l’amputation du membre touché.

Se rappeler toujours que la découverte d’une artérite des membres inférieurs est l’occasion de faire un bilan complet des autres artères et peut déboucher sur un traitement spécifique en fonction des lésions retrouvées.