La nomophobie, une nouvelle « maladie »

telephone portable sante tunisie 1Si vous êtes mal dans votre peau quand votre téléphone portable n’est pas à votre portée, vous êtes probablement nomophobe.

 

Si en 2008, selon une étude britannique, 53% des personnes craignaient de ne pouvoir utiliser ou même voir leur téléphone portable, ce pourcentage s’élève actuellement à 66%.

La prédominance féminine est évidente (70% de femmes contre 61% d’hommes) et les sujets âgés de 18 à 24 ans seraient les plus touchés.

La dépendance psychologique aux téléphones portables est un phénomène qui s’intensifie progressivement et qui risque de se répercuter sur la santé d’autant plus que la nomophobie a de réels signes cliniques que sont la tachycardie (accélération du rythme cardiaque), une polypnée (respiration rapide et courte) et un état d’anxiété.

 

Il serait intéressant que chacun de nous s’éloigne de son téléphone portable afin d’évaluer ce degré de dépendance qui risque d’être « maladif ».

 

E.K.L

{gallery}/sante/nomophobie{/gallery}