La moelle osseuse, fabricant essentiel des cellules souches

moelle-osseuse-sante-tunisie-3Parmi les confusions les plus répandues chez le commun des citoyens, on citera notamment celle faite entre moelle osseuse et moelle épinière, alors que la différence entre les deux est de taille.

 

En effet, la moelle osseuse, appelée également moelle hématopoïétique, est la partie du tissu c’est-à-dire l’ensemble des cellules qui se trouvent à l’intérieur des os. La moelle osseuse est garante de la production de l’ensemble des éléments figurés du sang qui ne sont autres que les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes.

 

Par contre, la moelle épinière est la partie du système nerveux central située dans le canal rachidien, composé de l’empilement des vertèbres, derrière les corps vertébraux.

 

Pour revenir à la moelle osseuse, objet de notre article, notons qu’elle contient un grand nombre de cellules lipidiques, constituées de graisse, et toutes les lignées, en l’occurrence les futures cellules qui vont pouvoir donner naissance aux cellules entrant dans la composition du sang circulant.

 

Quant à ses fonctions, elles sont diverses. Tout d’abord, elle est habilitée à produire et de concentrer, chez l’adulte, à l’intérieur de l’ensemble des os du corps humain, dont notamment le thorax, le rachis, le bassin, et l’épaule, les cellules appelées cellules souches et qui vont aboutir aux éléments figurés adultes. On appelle cellules souches des cellules de l’embryon qui ne se sont pas encore « spécialisées» et peuvent donc remplir de nombreuses fonctions dans l’organisme.

 

La moelle osseuse possède, également, la capacité de produire, quotidiennement, un nombre extraordinaire de cellules souches (près d’un un milliard !). Certaines de ces cellules sont dites totipotentes car elles possèdent la capacité de se différencier en n’importe quel type de cellules sanguines.

 

D’autre part et quand l’organisme a besoin de cellules sanguines nouvelles, la production se met en marche à l’intérieur de la moelle osseuse, ce qui fait augmenter, alors, énormément le nombre de globules circulant.

Par exemple si l’on considère les globules rouges, le nombre d’hématies leur nombre peut éventuellement être multiplié par 10, voire plus, notamment en cas d’hémorragie ou en cas d’hémolyse c’est-à-dire de destruction de ces globules rouges.

 

M.B.H

 

{gallery}/sante/moelleosseuse{/gallery}