L’hypoparathyroidie : nouvelles recommandations pour un traitement meilleur

hypoparathyroidie-complication-sante-tunisieSelon les nouvelles directives publiées par la Société européenne d’endocrinologie dans  « European Journal of Endocrinology », les patients avec de faibles niveaux de calcium et d’hormone parathyroïdienne (PTH) dans le sang, devraient être diagnostiqués pour hypoparathyroïdie chronique, afin d’optimiser leur traitement.

Il s’agit d’une pathologie qui survient chez les patients qui ne produisent pas assez d’hormone parathyroïdienne (PTH), provoquant une réduction de leurs niveaux de calcium dans le sang.

Les symptômes de cette  maladie sont largement variés incluant des mouvements anormaux des muscles, des cataractes, des complications rénales et de la dépression. Les femmes ayant de faibles niveaux de l’hormone parathyroïdienne sont aussi plus susceptibles d’avoir des complications pendant la grossesse.

Après avoir examiné plus de 300 études sur la question, un groupe international de chercheurs a établi 31 nouvelles recommandations visant l’amélioration de la prise en charge de l’hypoparathyroïdie chronique.

Le traitement médical met l’accent sur l’amélioration du bien-être des patients et réagit sur l’évolution à long terme de la maladie. Les nouvelles directives  fournissent des recommandations pour le traitement et le suivi, y compris celles pour des circonstances particulières telles la grossesse et l’allaitement.

L’Hypoparathyroïdie chronique est l’une des rares maladies endocriniennes ou le  manque de l’hormone n’est pas traité par le remplacement de cette hormone et ce problème est largement débattu dans ces nouvelles lignes directrices.

L’Hypoparathyroïdie est une maladie rare qui affecte 1 adulte sur 400. Elle  se produit généralement après une chirurgie de la thyroïde, mais peut également apparaitre lorsque le système immunitaire du corps détruit à tort les glandes parathyroïdes. Les directives de ce nouveau « guideline » recommandent que les patients qui n’ont aucun de ces problèmes, soient testés pour les mutations génétiques.

« Hypoparathyroïdie est une maladie complexe qui cause des souffrances dues à des symptômes non spécifiés, affectant les patients dans leur vie quotidienne et nous croyons qu’il est possible d’améliorer la qualité des soins», a déclaré le principal auteur de l’étude le professeur Jens Bollerslev.

Ces lignes directrices visent à fournir aux cliniciens des recommandations pratiques sur la façon de gérer cette maladie rare et mal comprise.

B.H.S