L'hyperlipidémie : nouveau facteur de risque pour le cancer du sein ?

prevenir-cancer-du-sein-sante-tunisieLe 04 juillet 2014, le Dr Rahul Potluri, a exposé lors du Frontiers in CardioVascular Biology (FCVB), un événement organisé par la société européenne de cardiologie à Barcelone en Espagne, les résultats préliminaires de son étude qui suggèrent que les femmes ayant des taux sanguins élevés de cholestérol pourraient avoir un risque accru de développer un cancer du sein.

En tenant compte de ces nouvelles données, cette étude anglaise, qui a englobé plus de 1 million de patients et qui s’est étalée sur une période de 14 ans (de 2000 à 2013), évoque ainsi la possibilité de l’utilisation des statines dans la prévention du cancer du sein. En effet, les statines, en tant qu’hypolipidémiants, sont utilisées chez les personnes ayant une hypercholestérolémie, pour baisser leurs taux de cholestérol.

Cette thématique de recherche, comme l’a rappelé le Dr Rahul Potluri, a été motivée par le fait que depuis quelques années déjà, plusieurs études avaient suggéré une association entre l’obésité et le cancer du sein. De plus, l’année dernière une étude chez les souris a conclu que l’abaissement du cholestérol circulant (ou une voie métabolique associée) pouvait être utilisé pour prévenir ou traiter le cancer du sein.

Toutefois les auteurs restent prudents, plus de temps est nécessaire pour que cette théorie puisse être testée.

K.L