Hépatite E et transfusion sanguine

iStock 000016751037Medium 1 hep CLe virus de l’hépatite E est un virus à ARN non enveloppé. Les signes cliniques de l’infection à l’hépatite E est semblable à celles avec les autres virus à tropisme hépatique. L’infection par VHE semble être marquée chez les sujets immunodéprimés comme les receveurs d’organes sous traitement immunosuppresseur. Les donneurs de sang peuvent être des porteurs silencieux du virus de l’hépatite E. le virus n’est pas éliminé du sang par les méthodes actuelles d’inactivation des produits sanguins labiles. Cela commence à poser problème de sécurité transfusionnelle vu le nombre croissant des sujets immunodéprimés recevant des transfusions.

Une équipe de chercheurs néerlandais s’est intéressée à cette question. Ils ont revus 40,000 échantillons de don de sang entre 2011 et 2012 à la recherche d’une virémie VHE.

Sur les 40,000 dons, 13 avaient une virémie positive. La recherche d’anticorps IgG contre le virus HE chez un autre groupe fait de 5000 donneurs bénévoles trouve une séroprévalence de 26%. 49 avaient des IgM marqueur d’une infection récente et 4 avaient une infection en cours avec virémie positive.   L’étude statistique suggère qu’un don virémique est fait chaque jour au Pays Bas.

Les sources de transmission du virus sont multiples. Les animaux domestiques et le bétail (surtout le porc) sont un important réservoir. La transmission parentérale lors des transfusions à partir de donneurs asymptomatiques est un mode qui doit être mieux étudié et prévenu.

Etude publiée au journal Eurosurveillance

A.K