Des pastilles riches en Zinc, pour combattre le rhume

Le rhume  est une infection qui peut être causée par plus d’une centaine de type de virus, et dont la durée de rétablissement pourrait  être réduite par des doses élevées d’acétate de zinc selon une méta analyse  publiée au « BMC, Family Practice ».  

Afin  d’examiner s’il y a des différences dans l’effet de pastilles de zinc sur les différents symptômes communs du froid Les professeurs Harri Hemilä de l’université de Helsinki, et Elizabeth Chalker de Sydney  ont entrepris plusieurs travaux de recherche dont ci-dessous les principaux résultats :

Normalement lorsque des pastilles d’acétate de zinc se dissolvent dans la bouche, des ions zinc sont libérés dans la salive de la région pharyngée.Par conséquent, les effets de ces pastilles seraient plus accentués sur les symptômes de cette  région tels que des maux de gorge, mais  moins efficaces sur les symptômes nasaux.

Toutefois, lorsque Hemilä et Chalker ont regroupés les résultats de trois anciennes études, ils n’ont trouvé aucune preuve que les effets des pastilles de zinc sont moins efficaces pour les symptômes nasaux en comparaison par avec leurs effets sur des symptômes respiratoires provenant de régions anatomiques inférieures.

En effet selon les calculs statistiques effectués par les dits professeurs, des doses élevées en pastilles riches en acétate de zinc ont réduit la durée de l’écoulement nasal de 34%, la congestion nasale de 37%, les éternuements de 22%, l’irritation de la gorge de 33%, les maux de gorge de 18%, l’enrouement de 43 % et la toux de 46%

En outre, ils ont trouvé des preuves solides prouvant que les pastilles de zinc ont également raccourci la durée des douleurs musculaires de 54%.

Par contre, il n’ont relevé aucune preuve d’un effet de zinc sur la durée des maux de tête et de la fièvre. Cependant, ces deux derniers symptômes étant peu fréquents  dans les trois  études, par conséquent  aucune conclusion définitive ne peut être tirée sur eux. 

D’autre part les effets indésirables de zinc étaient mineurs selon  les trois études examinées.

Sur la base de ces résultats Hemilä et Chalker concluent que les pastilles d’acétate de zinc (qui libèrent des ions zinc) à des doses d’environ 80 mg / jour, à commencer dans les 24 heures, pendant une période de temps de moins de deux semaines, pourraient constituer un traitement utile contre le rhume.

 

B.H.S