Cancer du cerveau : traité par des implants

De nombreux types  de cancer se font traiter par la chimiothérapie. Cette technique consiste à introduire par voie intraveineuse les médicaments pour qu’ils soient véhiculés par le sang et agir plus efficacement. Or, certaines localisations restent, quand même, difficiles d’accès, d’où l’intérêt qu’il y a à ce que les médications soient mises en contact direct avec le tissu cancéreux.

Ceci est le concept d’un nouvel implant qui libère une substance chimiothérapique, la carmustine,  directement en contact avec la tumeur. Cet implant, baptisé Gliadel et commercialisé par la compagnie pharmaceutique Eisai, est destiné à traiter certaines formes graves du cancer du cerveau. Bien entendu, il s’agit d’une thérapeutique qui précèderait l’acte chirurgical.

Jusqu’à huit implants peuvent être disposés tout autour des parois de la cavité. Les implants sont insérés au moment de l’intervention chirurgicale, et se dissolvent lentement afin de libérer le médicament.

Un essai clinique conduit auprès de patients atteints de cancer du cerveau avait montré une nette augmentation du taux de survie.

Cet implant est déjà utilisé dans les interventions chirurgicales aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, au Canada, en Australie et en France. Et à quand la Tunisie ?

 

E.K.L