AVC mineur et accidents ischémiques transitoires : Association Clopidogrel – Aspirine

avc-cerebral-ischemique-hemoragique-sante-tunisieLe risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) est plus fréquent les premières semaines suivant une attaque ischémique transitoire (AIT) ou un AVC ischémique mineur.

Selon une étude baptisée “CHANCE” (Clopidogrel in High-Risk Patients with Acute Nondisabling Cerebrovascular Events) réalisée en Chine et dont les résultats ont été publiés dans le « New England Journal of medecine »,  le traitement associant le clopidogrel à l’aspirine peut fournir une protection contre le risque d’apparition d’AVC plus grande que celle d’un traitement à l’aspirine seule.

Cette constatation est le résultat de tests randomisés effectués entre Octobre 2009 et Juillet 2012, sur un total de 41 561 patients ayant subi un AVC ou un AIT et triés à partir de 114 sites cliniques en Chine. Parmi eux,  2584 patients ont été assignés au hasard au groupe clopidogrel-aspirine et 2586 au groupe de l’aspirine seule (L’âge moyen  était de 62 ans, et 33,8% des patients étaient des femmes).

Cette thérapie a été appliquée dans les 24 heures après le début d’AVC ischémique mineur ou à haut risque de AIT,(clopidogrel à une dose initiale de 300 mg suivie de 75 mg par jour pendant 90 jours, plus aspirine à une dose de 75 mg par jour pendant les 21 premiers jours) ou un placebo plus aspirine (75 mg par jour pendant 90 jours).

Les résultats ont montré que des  AVC se sont  produit dans 8,2% des patients du groupe clopidogrel-aspirine comparativement à 11,7% de ceux traités à l’aspirine seule (hazard ratio, 0,68; intervalle de confiance à 95%, 0,57 à 0,81; P <0,001).

L’ajout du clopidogrel à l’aspirine dans les 24 heures après l’apparition des symptômes a réduit le risque d’AVC ultérieur par 32,0%, par rapport à l’aspirine seule.

Des Hémorragies modérées ou graves se sont produites chez sept patients (0,3%) dans le groupe clopidogrel-aspirine et chez huit (0,3%) dans le groupe aspirine (p = 0,73).

En conclusion il est démontré  d’après ces tests, que la combinaison clopidogrel –Aspirine administrés aux patients présentant une AIT ou un AVC mineur, dans les 24 heures après l’apparition des symptômes, est plus  efficace que  l’aspirine seule, pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral dans les 90 premiers jours et que cette combinaison n’augmente pas le risque d’hémorragie.

B.H.S