Apres la polyarthrite rhumatoïde et le psoriasis, le tofacitinib semble être un traitement prometteur pour l’alopécie

psoriasis-sante-tunisieUn article récent, paru le 18 juin 2014, dans la revue Journal of Investigative Dermatology et à l’en-tête évocateur « Faire d’une pierre deux coups », a décrit comment le tofacitinib pris par voie orale a inversé un cas d’alopécie universalis ou perte de tous les cheveux du corps d’origine auto-immune, chez un patient atteint de psoriasis en plaques, la forme la plus fréquente de psoriasis et caractérisé par des lésions cutanées rouges, irritées, squameuses et infiltrées.

Le Dr Brittany G. Craiglow et le Dr Brett A. King du service de dermatologie de l’école de médecine de l’Université de Yale ont pris en charge un jeune homme âgé de 25 ans atteint simultanément de psoriasis en plaques depuis 5 ans et d’alopécie  areata depuis l’âge de 2 ans qui a ensuite évolué en alopécie universalis à ses 18 ans. Les deux médecins ayant remarqué que la croissance des cheveux sur le cuir chevelu était dans les zones de psoriasis, ils ont décidé d’utiliser le citrate de tofacitinib comme agent thérapeutique. En effet, ce dernier, utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, a été décrit récemment dans plusieurs études comme étant efficace contre le psoriasis, en bloquant la signalisation de l’interleukine 15 ce qui entrainerai une normalisation de l’apoptose des kératinocytes.

 

Les résultats ont dépassé les prévisions : après 8 mois de thérapie et une bonne tolérance à la tofacitinib, une repousse totale des poils du corps a été observée excepté au niveau des bras et des jambes.

Même si leurs résultats constituent une grande avancée et une lueur d’espoir pour les personnes atteintes d’alopécie universalis, le Dr Brittany G. Craiglow et le Dr Brett A. King sont restés prudents et ont insisté sur le fait que des essais cliniques doivent être initiés pour évaluer la sécurité et l’efficacité du tofacitinib.

K.L