Douleurs articulaires : Il faut savoir manier le chaud et le froid !

Une simple entorse ou des lésions touchant un des ligaments peuvent entraîner des douleurs articulaires, parfois insupportables, d’où la nécessité de les traiter, au plus vite, pour éviter de pareils calvaires physiques.

Mais il y a d’autres causes ou symptômes pouvant causer de telles douleurs. On citera les arthrites provenant d’une infection ou d’une inflammation, l’arthrose ou encore dans le cadre d’une inflammation des tissus situés autour de l’articulation dont notamment les tendinites.

A noter que ces douleurs peuvent avoir des complications selon leur origine. Elles peuvent se traduire par des déformations articulaires, des douleurs pendant le mouvement ou une limitation de la mobilité. Etant très désagréables, ces douleurs sont plutôt à prévenir. Mais comment ?

En réduisant l’excédent de poids pour soulager les articulations et tenter de prévenir une arthrose. En cas d’accès de goutte répétés, il est impératif de diminuer, alors, la consommation de viande et de charcuterie, et tout en évitant de boire de l’alcool, il est fortement conseillé de boire beaucoup d’eau.

Pour les sportifs, la prévention repose surtout sur un échauffement adapté, une bonne hydratation et de la modération dans la fréquence et l’intensité des entraînements.

Or, une fois atteint de ces douleurs, que faut-il faire pour les traiter ? En tout état de cause et quelle que soit l’origine de la douleur articulaire, la lésion d’une articulation nécessite une consultation médicale. Mais quand faut-il consulter un médecin ? Cela devient obligatoire si les douleurs articulaires s’accompagnent de fièvre, de frissons, d’une fatigue excessive, de rougeur de la peau ou encore de douleurs musculaires.

Entretemps, l’application d’une poche de glace pour apaiser la douleur ne serait pas de trop, sans oublier l’usage de médicaments antalgiques qui peuvent apporter un réel soulagement.

En milieu sportif, il est vivement conseillé de recourir, dans un premier temps, au froid (glaçons) qui a de nombreux effets et plusieurs avantages dont notamment :

-Grâce à ses effet d’antalgique, d’anti-inflammatoire et à son action hémostatique, le froid calme la douleur, permet d’atténuer la formation d’hématomes et autres œdèmes tout en faisant diminuer le saignement des fibres musculaires lésées.

Outre ces effets, le froid a l’avantage d’être bien supporté, facile à appliquer, sans oublier qu’il n’a pas les inconvénients des pommades anti-inflammatoires en antalgiques.

Il faut faire attention, toutefois. Dans le cas de contractures et crampes, il ne faut pas appliquer de froid, mais au contraire réchauffer le muscle atteint (bain chaud, massage).Le froid est, également, déconseillé sur une peau lésée, sur une plaie ou encore sur une fracture ouverte…

N.H