Santé TN

Login to your account

Username
Password
Remember Me

Create an account

Fields marked with an asterisk (*) are required.
Name
Username
Password
Verify password
Email
Verify email


Comment nettoyer l’eau pour la rendre potable ?

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Écrit par  Publié dans: Bien être

Suite aux dernières pluies torrentielles et les inondations qui ont suivi, l’eau du robinet devient sale et ne peut plus être utilisée pour la boisson.

 

 

Comment nettoyer l’eau pour la rendre potable ?

Elle contiendrait, en plus des microbes et des impuretés, de la boue. Certes, certaines personnes pourraient se permettre d’acheter l’eau en bouteille mais ceci n’est pas à la portée de tout le monde. Pour cela, nous présenterons les moyens possibles pour obtenir une eau propre et buvable.

Comment traiter l’eau ?

Il faut d’abord faire la différence entre une eau propre et une eau potable. En effet, une eau propre et claire n’est pas systématiquement consommable. Le but donc serait de débarrasser l’eau aussi bien des bactéries, des impuretés que de la saleté.

 

 

 

 

En premier lieu, on peut laisser une eau trouble décanter pendant un moment. Par la suite, le surnageant sera récupéré et filtré à plusieurs reprises pour essayer d’obtenir une eau moins trouble ou plus claire.


Les filtres utilisés peuvent être du sable, du charbon, du gravier, du papier filtre ou du tissu en coton de préférence de couleur blanche. Ces filtres seront placés sur des récipients bien lavés, à défaut on peut utiliser des bouteilles en plastique découpées et propres. Le mieux serait d’utiliser ces filtres par ordre décroissant selon leur pouvoir à arrêter les grosses impuretés en premier lieu jusqu’à éliminer les fines particules. Il est conseillé de commencer par le gravier, ensuite le charbon, le sable et enfin le papier filtre.


Pour débarrasser l’eau des bactéries, virus et parasites, l’ébullition reste la méthode la plus efficace et la plus sûre et ce, pendant une dizaine de minutes. Toutefois, d’autres moyens sont efficients tels que l’utilisation de désinfectants chimiques comme les agents chlorés (ex : eau de javel à raison de 2 gouttes par litre d’eau) ou l’alcool iodé à raison de 7 gouttes par litre d’eau.


En cas d’emploi des ces agents désinfectants, un délai d’une demi heure d’attente est nécessaire avant de boire l’eau. Si l’eau à désinfecter est froide, le temps de la désinfection doit être plus long.


Retenir également que l’alcool iodé est déconseillé chez les personnes ayant des problèmes thyroïdiens et pendant la grossesse.

Décantation, filtration et désinfection (ébullition et les désinfectants chimiques) sont donc les étapes les plus sûres pour nettoyer une eau boueuse et sale et la rendre propre à la consommation humaine.


E.K.L

Lu 19666 fois Dernière modification le lundi, 26 mars 2012 19:46
Santé TN

www.sante-tn.com

12 Commentaires

  • Lien vers le commentaire samedi, 28 juillet 2012 18:27

    mZPRIh slbnjohvndre

  • Lien vers le commentaire samedi, 28 juillet 2012 18:17

    jZggmH vwhjcdzhinzf

  • Lien vers le commentaire samedi, 28 juillet 2012 08:46

    HIfVvH clzducgpcmzv

  • Lien vers le commentaire samedi, 28 juillet 2012 07:51

    23YbQw jdolbxhzvmqv

  • Lien vers le commentaire vendredi, 27 juillet 2012 04:47

    XnA7WC hkgcnodznpda

  • Lien vers le commentaire vendredi, 27 juillet 2012 04:35

    gJwDHU dnxkxcvbbekr

  • Lien vers le commentaire jeudi, 26 juillet 2012 12:58

    En L ES la premie8re partie maejrue propose au choix 3 sujets dont deux compositions sans chronologie ( rares) difficiles surtout le sujet 1 , intitule9 en fait d' une partie de programme fourre tout traite9 en cata bien souvent en fin d' anne9e! Faut- il y assurer une partie lie9e aux conse9quences de la crise depuis la chute de Lehman Brothers ? Que dire de la construction europe9enne depuis le TCE et surtout qu'en attendre d'un e9le8ve moyen ? Le sujet propose entre parenthe8ses : e9tapes , enjeux limites. Voile0 du plan qui va aider et candidats et correcteurs ! L' e9tude de l' ensemble documentaire est facile e0 priori du moins permettant d' e9crire , de le0 e0 permettre une argumentation construite et re9fle9chie .. Pour la deuxie8me partie , ceux qui ont fait l' impasse sur le croquis du Bre9sil le regretterons : super facile e0 recracher par cœur ce qui n' est pas le cas de la complexe organisation de l'Asie orientale , certes classique incontournable . Voile0 des sujets e9quilibre9s bien cone7us !En S les croquis de la deuxie8me partie sont avec les fonds de carte (vierges) propose9s bien difficiles e0 re9aliser et sur des sujets difficiles Les deux compos sans chrono sont difficiles ..

  • Lien vers le commentaire jeudi, 26 juillet 2012 12:48

    pKozDX drqbzshtylhu

  • Lien vers le commentaire jeudi, 26 juillet 2012 11:46

    MUr1vE irykronzasfy

  • Lien vers le commentaire jeudi, 26 juillet 2012 10:20

    Tout cela me laisse peexrlpe Voire carre9ment dubitatif. c7a fait des anne9es qu'on nous serine avec le mangez bio ou arreatons de manger de la viande, parce que e7a consomme beaucoup de ressources.Je pose une question simple aux personnes qui pensent que la fabrication de viande en laboratoire est une bonne ide9e : Quelles ressources faut-il e0 votre avis pour obtenir ce re9sultat?On n'obtient pas un culture conse9quente de myoblastes en jetant deux ou trois malheureuses cellules sur un peu de gellose. Je ne me lancerai pas dans un cours de vulgarisation scientifique, mais avec un peu de logique et de bon sens, on se rend vite compte que que la viande fabrique9 dans un tube e0 essai a une emprunte e9cologique bien plus importante que la viande naturelle, meame e9leve9e en batterie!Si quelques-un ambitionnent de dire qu'il faut utiliser cette me9thode pour nourrir les neuf milliards d'eatres humains que nous serons d'ici e0 quinze ans, je leur re9ponds : avez vous pense9 aux infrastructures e0 mettre en place? A l'e9nergie ne9cessaire e0 fournir e0 ces sites pour la production la protection et la conservation des e9chantillons?Bien des braves penseurs crient haro sur monsanto et les ogm et ces meames personnes applaudissent la viande en tube, parce que e7a e9pargne les animaux et la nature ?Je crois que nous marchons actuellement sur la teate. Je suppose qu'il s'agit encore le0 d'une trouvaille sponsorise9e par Cargill, Roquette ou encore Aijinomoto et bien d'autres ge9ants de l'agro-alimentaire. Of9 comment de9poser un brevet sur de la viande quand on ne peut pas de9poser de brevet sur ce qui existe de9je0 e0 l'e9tat naturel!Effrayant, voire carre9ment dangereux. Je ne suis pas obscurantiste, mais ce type de progressisme ne peut pas pas nous eatre be9ne9fique.

  • Lien vers le commentaire jeudi, 26 juillet 2012 05:54

    Objectif -2 b0Christophe Dore904/12/2009 | Le FigaroIls sont prix Nobel, scientifiques reocnnus ou inge9nieurs de renom. Instigateurs de projets un peu fous, ils ont invente9 la ge9o-inge9nierie. Objectif : manipuler le climat et refroidir la plane8te.DES TONNES DE SOUFRE POUR REFROIDIR L'ATMOSPHc8REFranchement, si Paul Crutzen e9tait notre voisin, nous lui ririons au nez tant son ide9e pour lutter contre le re9chauffement climatique semble saugrenue. Mais voile0 : ce chimiste et me9te9orologue ne9erlandais est une sommite9. Prix Nobel en 1995 pour ses recherches sur la chimie de l'atmosphe8re, il a travaille9 pour la commission d'enqueate du Parlement allemand sur le climat et dirige9 le laboratoire de chimie atmosphe9rique au tre8s re9pute9 Institut Max Planck de Mayence.Si bien que, quand il annonce, en 2006, qu'il a une solution pas trop cofbteuse mais plutf4t efficace pour rafraeechir la plane8te, tout le monde tend l'oreille. Conscient que son ide9e va en surprendre plus d'un, Paul Crutzen rappelle qu'en 1991, l'e9ruption du volcan Pinatubo a re9duit la tempe9rature moyenne de la Terre de 1,5 b0C pendant les douze mois qui ont suivi en projetant dix millions de tonnes de soufre dans la stratosphe8re. abPourquoi ne pas faire la meame chose ?bb interroge le scientifique. Faute de volcan en activite9 assez puissant, des ballons ou des fuse9es devraient faire l'affaire. La recette est ensuite assez facile e0 re9aliser en tout cas pour ce prix Nobel.D'abord, il conditionne dans des re9servoirs un million de tonnes de soufre, sous forme d'hydroge8ne sulfure9 liquide. Ensuite, il fabrique des milliers de ballons (ou quelques fuse9es) pour transporter la cargaison e0 20 kilome8tres d'altitude. Enfin, il pulve9rise la cargaison dans l'atmosphe8re. Au contact de l'oxyge8ne, le me9lange chimique se transforme en gouttelettes capables de re9fle9chir ou d'absorber la lumie8re du soleil pendant plusieurs mois.En scientifique rigoureux, Paul Crutzen a estime9 son plan d'urgence e0 25 milliards de dollars. L'investissement est juge9 raisonnable compte tenu du cofbt e9conomique inestimable d'un re9chauffement non maeetrise9. Reste quelques petits proble8mes difficiles e0 re9soudre. Pour transporter le soufre, il faudra fabriquer un million de ballons chaque anne9e et produire l'he9lium ne9cessaire e0 leur envol. Mais surtout, les conse9quences d'une injection massive de soufre dans l'atmosphe8re sur plusieurs anne9es sont impossibles e0 e9valuer. Lors de l'e9ruption du Pinatubo, les scientifiques avaient constate9 une baisse significative de l'ozone dans l'atmosphe8re. Sans risque ? Pas si sfbr. Ce plan ne doit eatre envisage9 qu'en cas de menace urgente et certaine, nuance Paul Crutzen.DES Rc9FLECTEURS DANS L'ESPACE POUR METTRE LA TERRE c0 L'OMBREA chacun sa spe9cialite9. Le professeur Roger Angel est astronome et expert en optique. C'est donc logiquement en se tournant vers le ciel et en utilisant des miroirs qu'il a de9cide9 de sauver le monde. Son ide9e est assez simple. Pour ralentir le re9chauffement, il veut de9tourner les rayons du soleil. L'hypothe8se retenue par le physicien ame9ricain Lowell Wood, de poser un e9norme miroir dans l'espace lui paraeet peu judicieuse, bien qu'assez poe9tique. Il propose d'en lancer 16 000 milliards d'une soixantaine de centime8tres de diame8tre chacun. Ces mini-e9crans disposent d'un syste8me de positionnement inte9gre9 pour les maintenir e0 un point pre9cis situe9 e0 1,5 million de kilome8tres de notre plane8te. A cette distance, les forces d'attraction de la Terre et du Soleil s'annulent. Les miroirs y flotteraient donc inde9finiment.Soutenu par la Nasa, Roger Angel se heurte malgre9 tout e0 un proble8me de taille : le transport de ses miroirs e0 cette distance. Il travaille e0 une sorte de canon dont la charge serait propulse9e par un champ magne9tique de forte puissance, relaye9 par un moteur e0 acce9le9ration de particules. Tout cela n'est pas encore tre8s au point et cofbterait pas loin de 0,5 % du PIB mondial. Un peu cher tout de meame.PRODUIRE DU PLANCTON abMANGEURbb DE CO2L ‘ide9e, reprise par Victor Smetacek, professeur en biologie oce9anographique de l'institut allemand Alfred Wegener, n'est pas nouvelle. L'oce9anographe ame9ricain John Martin s'e9tait rendu ce9le8bre au de9but des anne9es 90 en de9clarant : abDonnez-moi la moitie9 d'un tanker plein de fer et je vous donnerai un e2ge glaciaire.bb De9ce9de9 d'un cancer e0 58 ans, il avait participe9 au de9veloppement de la fertilisation des oce9ans. De quoi s'agit-il exactement ? Le sulfate de fer a la proprie9te9 de faciliter le de9veloppement d'algues planctoniques. Il suffit d'en de9verser quelques tonnes dans l'oce9an et l'endroit se transforme rapidement en une ve9ritable foreat de phytoplanctons capables de redynamiser un e9cosyste8me marin pauvre. Or ce plancton ab consomme bb du CO2 dissous dans l'eau et provenant de l'atmosphe8re. Quand il meurt, il entraeene le gaz carbonique au fond des oce9ans pour former une couche de se9diments.Victor Smetacek affirme qu'on pourrait se de9barrasser ainsi d'un milliard de tonnes de carbone par an (15 % des e9missions de CO2) tout en fertilisant des mers pauvres, notamment dans l'oce9an Austral. Malheureusement, le reave de Victor Smetacek n'est pas partage9 par toute la communaute9 scientifique. Une bonne partie des algues planctoniques ne coulent pas quand elles meurent. Et en surface, elles libe8rent le CO2 inge9re9, qui repart dans l'atmosphe8re. L'ide9e de John Martin et de Victor Smetacek n'aurait donc rien du miracle annonce9. D'autant que personne n'arrive e0 estimer les effets secondaires d'une ope9ration d'envergure une douzaine de tankers de9versant des milliers de tonnes de sulfate de fer dans les mers chaque anne9e.DES BATEAUX abBLANCHISSEURSbb DE NUAGESAlors que les Chinois tirent des fuse9es remplies de substances chimiques dans les nuages, pour faire neiger sur la re9gion de Pe9kin qui souffre de la se9cheresse, deux scientifiques, John Latham et Stephen Salter, ont eu une ide9e bien plus poe9tique. Leur projet consiste e0 fabriquer des bateaux pour ab blanchir bb les nuages. Ces navires enverraient de fines particules d'eau de mer dans l'atmosphe8re. L'eau viendrait e9paissir les nuages, ceux-ci devenant plus blancs et re9fle9chissant d'autant mieux les rayons du soleil. John Latham pre9cise qu'il s'agit d'un simple moyen pour gagner du temps en attendant les effets des mesures indispensables de re9duction des rejets de CO2. Poe8te, mais re9aliste.DES ARBRES ARTIFICIELS QUI CAPTENT LE CO2Si, dans quelques mois, vous de9couvrez sur le bord des autoroutes des objets e9tranges ressemblant e0 d'e9normes tapettes e0 mouches, ne vous inquie9tez pas. Vous aurez simplement croise9 votre premier arbre artificiel pie9geur de CO2. L'inventeur de ce projet surprenant s'appelle Klaus Lackner, ge9ophysicien de l'universite9 Columbia. Il pre9tend avoir eu cette ide9e apre8s une expe9rience scientifique re9alise9e par sa fille. Son ide9e consiste e0 fabriquer des arbres synthe9tiques compose9s d'un pilier et d'une structure e9quivalente aux branches. Dans ces ab branches bb, e0 travers lesquelles passe l'air, le gaz carbonique est capte9 par de la soude caustique, ce qui produit une solution liquide de bicarbonate de sodium. La solution est ensuite transporte9e par des gazoducs et traite9e pour en extraire le CO2. Il ne reste plus qu'e0 compresser celui-ci pour le stocker soit sous terre, soit dans les oce9ans.L'Institut britannique de me9canique avance9e croit beaucoup e0 ce projet. Selon Klaus Lackner, son arbre artificiel pie9gerait 90 000 tonnes de CO2 par an, soit l'e9quivalent des e9missions de 20 000 voitures. Le projet est d'autant plus se9duisant qu'un arbre cofbte moins de 15 000 euros, hors cofbt de stockage du gaz carbonique.UTILISER LE Dc9SERT COMME SOURCE D'c9NERGIEIl suffirait de couvrir 1 % des de9serts de panneaux solaires pour produire la consommation d'e9lectricite9 mondiale, selon Charlie Paton, inventeur d'un syste8me d'irrigation par pulve9risation d'eau de mer et associe9 dans l'e9trange projet ab Sahara Forest bb. Avec ses partenaires, architectes et spe9cialistes en infrastructures e9nerge9tiques, il veut re9aliser des oasis artificielles de grande taille, et coupler son syste8me d'irrigation, alimentant en eau des serres sous lesquelles on produirait des fruits et des le9gumes, e0 des centrales solaires thermiques e0 concentration pour produire l'e9nergie ne9cessaire aux sites. Installe9es dans des de9serts cf4tiers, ces oasis fonctionneraient en autonomie comple8te, sans puiser dans les nappes phre9atiques, pour un investissement relativement modeste de 80 millions d'euros l'unite9 (e9quivalant e0 une vingtaine d'hectares de serres).Le cofbt du projet ab Desertec bb est nettement plus lourd : 400 milliards d'euros jusqu'en 2050. Mais ses ambitions sont pharaoniques Il s'agirait de produire de l'e9lectricite9 et de l'eau dessale9e pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord en construisant des centrales solaires thermiques e0 concentration et des e9oliennes dans les de9serts. Initie9 par le Club de Rome, Desertec est aujourd'hui porte9 par une douzaine d'entreprises essentiellement allemandes, telles Siemens ou Solar Millennium.PRODUIRE DE L'c9LECTRICITc9 DANS DES ATOLLS ARTIFICIELSLes e9oliennes ont un gros de9faut : elles ne produisent de l'e9lectricite9 que quand il y a du vent. Inversement, s'il y a du vent dans une pe9riode of9 le besoin en e9lectricite9 est faible (par exemple la nuit), ces e9oliennes ne servent e0 rien. C'est pour pallier cet inconve9nient notable que des Danois ont imagine9 des pie8ges e0 e9lectricite9 produite par des e9oliennes. Ces pie8ges ressemblent e0 des atolls construits le9ge8rement au-dessous du niveau de la mer et fonctionnant comme des barrages.En pe9riode de forte demande d'e9lectricite9, de l'eau de mer est injecte9e dans ces atolls artificiels via des turbines qui produisent de l'e9nergie en comple9ment ou en remplacement de la production des e9oliennes. Par exemple, quand le vent est faible ou inexistant.Le proble8me est ensuite de vider ces atolls pour qu'ils puissent produire e0 nouveau de l'e9lectricite9. Rien de plus simple. Un coup de vent en pleine nuit, alors que le re9seau n'a pas besoin d'e9lectricite9, et l'e9nergie produite par les e9oliennes est utilise9e pour vider les atolls gre2ce e0 des pompes. Ces atolls fonctionnent comme des barrages hydroe9lectriques et deviennent de ve9ritables batteries capables de stocker l'e9nergie e9olienne. Tout semble preat. Reste le proble8me du cofbt (proche du prix d'une centrale nucle9aire) et celui de l'esthe9tique, toujours contestable.

  • Lien vers le commentaire mercredi, 25 juillet 2012 23:59

    Je partage tout e0 fait le cntaost et l’analyse de Steeve Rousselle, autant sur les effets de la loi LME, que sur les conse9quences en cascade des de9faillances. Je voudrais pourtant insister sur un point qui est e0 mon avis capital, c’est le moment de souscrire l’affacture. Bien souvent le dirigeant va attendre le dernier moment voire l’extreame limite de sa tre9sorerie avec les conse9quences que cela implique, rejets bancaires, privile8ges, etc. C’est tre8s dommageable ensuite pour mettre en place une solution d’affacturage dans de bonnes conditions et pour l’entreprise et pour le factor.Il faudrait pouvoir convaincre les dirigeants d’anticiper cette de9marche sans attendre qu’il soit presque trop tard ! Olivier Burdeyrone-affacturage

Laissez un commentaire




Adrien Gagnon SVB
Publicité
Logo assurance
Publicité

Nous suivre ...

Suivez Santé TN aussi sur les réseaux sociaux, restez toujours à la une de l'actualité !

facebook  twitter  youtube

250x250-ricotta-kaiser
Publicité
Publicité

Honcode

Nous avons 121 invités et aucun membre en ligne

Tweet Santé