Santé TN

Login to your account

Username
Password
Remember Me

Create an account

Fields marked with an asterisk (*) are required.
Name
Username
Password
Verify password
Email
Verify email


L’asymétrie de la poitrine, une autre plaie de l'adolescence

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Écrit par  Publié dans: Miss

asymetrie-pointrine-sante-tunisieAvec tous les problèmes « classiques » rencontrés par une adolescente, incluant la puberté, l’acné, les dérèglements hormonaux, les garçons, etc., il y en a un autre qui est beaucoup moins connu mais qui n’en ai pas moins grave : l’asymétrie de la poitrine. Cette dernière, est une différence de la taille des seins, de leur forme ou des deux à la fois. Si une légère asymétrie peut être gérée assez facilement de point de vue psychologique, une asymétrie importante, quant à elle, surtout si elle persiste après la puberté, entraine souvent un malaise social et un stress psychologique difficile à surmonter. Contrairement à la macromastie ou gigantomastie, qui est un développement excessif des glandes mammaires bien documenté et dont l’impact psychologique a bien été évalué, l’asymétrie de la poitrine chez les adolescentes n'a jamais été quantifiée.

Une étude récente, publiée dans la revue Plastic and Reconstructive Surgery, a mesuré l'impact de l'asymétrie du sein chez les adolescentes par rapport à la macromastie et à des femmes témoins. Pour cela, plusieurs questionnaires ont été distribués aux trois groupes composés de 59 adolescentes avec asymétrie, 142 témoins et 160 avec macromastie, dont l’âge varie entre 12 à 21 ans.

Les enquêtes, qui sont au nombre de trois, le test SF-36 « Questionnaire court d'étude de la santé » (the 36-Item Short-Form Health Survey) qui est un test standardisé de mesure de la qualité de vie, l'échelle d'estime de soi de Rosenberg et le test des attitudes alimentaires pour détecter l’anorexie, ont été choisis pour leur fiabilité et leur validité, et ont été utilisées dans d'autres études pour évaluer le bien-être physique et émotionnel des adultes et des adolescents atteints d'autres affections du sein.

En tenant compte des différences dans les catégories d’indice de masse corporelle (IMC), les patientes ayant une asymétrie ont obtenus des scores plus faibles au test SF-36 et à l'échelle d'estime de soi de Rosenberg par rapport aux témoins. En comparaison avec les adolescentes atteintes de macromastie et en tenant compte de l’âge, les patientes ayant une asymétrie ont obtenus des scores significativement meilleurs au test SF-36, mais avaient des diminutions similaires dans le fonctionnement émotionnel, la santé mentale, l'estime de soi et les comportements/attitudes face à la nourriture.

Les chercheurs du Boston Children’s Hospital and Harvard Medical School ont conclu que l’asymétrie de la poitrine n’est pas juste un problème esthétique, il peut avoir un impact négatif sur la dimension psychologique de la qualité de vie des adolescentes, tout comme la macromastie.

K.L

Lu 4007 fois
K.L

Laissez un commentaire




Publicité
Logo assurance
Publicité

Nous suivre ...

Suivez Santé TN aussi sur les réseaux sociaux, restez toujours à la une de l'actualité !

facebook  twitter  youtube

250x250-ricotta-kaiser
Publicité
Publicité

Honcode

Nous avons 101 invités et aucun membre en ligne

Tweet Santé